1111

Journée d’action interprofessionnelle du 18 octobre

  • Article publié le 21 octobre 2022
  • /
  • 167 visites

Violences policières lors de la journée de mobilisation du 18 octobre : courrier unitaire à destination du préfet de police

Monsieur le Préfet de Police de Paris
Le mardi 18 octobre 2022, à l’appel de la CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, VL, Fidl,
Mnl et Alternative syndicale et associative, plusieurs dizaines de milliers de personnes
ont manifesté à Paris pour les salaires, l’emploi, la retraite et le droit de grève. Le cortège était pacifique et compact.
Nous avons bien remarqué le changement de comportement de la part des forces de
l’ordre par rapport au Préfet précédent (pas d’utilisation de gaz lacrymogène, présence
du maintien de l’ordre plus discrète...). Ce qui permet de noter peu d’incidents sur le
parcours, néanmoins nous ne pouvons accepter plusieurs charges de police sur le
cortège syndical.
Si la plupart de ces charges se sont arrêtées au niveau du Service d’Ordre syndical
sans aller au contact frontal, devant le Ministère des Outre-mer c’est bien le SO du
carré de tête qui a été pris pour cible de la part de force de police de la CDI/CSI.
Lors de la 1ère et 3ème charge des coups de la part des forces de l’ordre ont été portés
(y compris à la tête) alors que le SO était identifiable, à l’arrêt et regroupé.
Quelques minutes plus tard une équipe de BRAV-M s’est permise de traverser le
cortège au niveau du camion régional de la CGT, perturbant le déroulement de la
manifestation.
Ces 2 incidents ont donné lieu à 7 blessés dans les rangs de la CGT dont un camarade
pour plaie ouverte à la tête obligeant à la pose de 5 agrafes.
Les URIF CGT-FO-FSU-Solidaires condamnent avec la plus grande fermeté ces actes
violents à l’encontre d’un SO identifiable.
Nous demandons l’ouverture d’une enquête pour en déterminer les causes.
Nous exigeons une nouvelle fois que cesse la politique de répression violente des
manifestations revendicatives pacifiques qui remet en cause les principes mêmes du
droit à manifester et de notre démocratie.
Les URIF renouvellent leur soutien total à toutes celles et ceux qui ont eu à subir ces
violences policières au cours de la manifestation parisienne, comme elles l’ont toujours
fait lorsque cela s’est produit.

Recevez, Monsieur le Préfet, nos sincères salutations.

Montreuil, le 19 octobre 2022



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20