1111
  • Article publié le 25 septembre 2020
  • /
  • 211 visites

CGT Conseil Départemental du Vaucluse | Délibération du 18 septembre 2020

La CGT et ses représentants du personnel du CD84 ont compris rapidement sur le terrain et en instance CHSCT que les agents étaient "catégorisés" (missions essentielles, PCA, présentiel, télétravail ou assimilé) et qu’il en découlerait des droits ou des "retenues" pour les agents. Et que tout ceci était bien laissé à la main et à la responsabilité individuelle des chefs de service. Il a été rapidement question d’une prime "Covid-19".

Le dossier est présenté en CTP le 18 juin. Mais malgré les demandes, il n’a jamais pu être possible d’accéder aux montants.

La CGT s’est exprimée en insistant sur le fait que les fonctionnaires n’ont fait que leur travail et ont voulu assurer leurs missions, par tous moyens (y compris sans mise à disposition des outils par l’employeur), pour assurer la continuité des services et les missions de service public. Qu’elle revendique depuis longtemps une meilleure reconnaissance du service rendu et de l’engagement des fonctionnaires territoriaux par une augmentation du point d’indice (à la main du gouvernement Macron) et par une revalorisation du régime indemnitaire (à la main de la gouvernance Chabert).

Qu’un décret du 15 avril 2020 instituait la possibilité d’une prime exceptionnelle "Covid-19" pour récompenser (!) le surcroît d’activité de travail pour faire face à l’épidémie de Covid en présentiel, télétravail et assimilé.

Or l’Autorité territoriale décide d’autorité d’appliquer le décret sous le seul critère du présentiel, avec 2 niveaux (contact avec le public et sans contact avec le public).

La CGT dénonce l’application non conforme du décret (pour exemple, des personnels de la DSI qui ont assuré avec des pressions énormes l’équipement informatique ou d’accès à messagerie à bon nombre de personnels, et à multitude de problèmes, placés en télétravail vont être exclus du bénéfice de cette prime), l’aléatoire confié à la responsabilité seule et au choix du chef de service, dans le cadre choisi d’une individualisation encore plus marquée de la relation de travail, et le caractère discriminatoire des 2 niveaux.

Dans cette délibération jointe, vous pourrez trouver les montants qui seront attribués. De mémoire, ils semblent bien inférieurs à ceux de collectivités alentours tels que Région PACA et CD13. A chacun(e) une fois de plus de s’assurer de sa position administrative durant le confinement, comme pour le placement en ASA et les droits ARTT, (qui a été transmise par le chef de service) et de sa situation concrète de travail, afin de faire valoir ses droits.

Le syndicat assurera son accompagnement et son soutien à tout recours auprès du PCD 84.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20