1111
  • Article publié le 8 octobre 2018
  • /
  • 442 visites

Courrier de Baptiste TALBOT à l’attention des Secrétaires généraux des syndicats de la Fédération et copie aux animateurs des CSD et CFR

Chères et chers camarades,

Tout scrutin professionnel est important, mais de toute évidence, les élections du 6 décembre prochain dans la Fonction publique auront un caractère tout particulier. Chacune et chacun d’entre nous sait à quel point le taux de participation et le niveau du vote CGT seront déterminants pour l’avenir de la Fonction publique et du monde du travail.

Nous sommes désormais à moins d’un mois de la date limite du dépôt des listes et à un peu plus de deux mois du scrutin. Beaucoup a déjà été fait sur l’ensemble du territoire. Le bouclage des listes et la construction de nouvelles vont être au coeur de l’activité ces prochaines semaines.

Ce formidable effort militant est à saluer. Il est aussi à bien mesurer dans le contexte présent. Dans des conditions idéologiques et matérielles difficiles, le travail déjà accompli démontre la force de notre CGT et sa capacité à affronter les situations, quelle que soit leur nature.

Nous vivons à tous les niveaux des tensions dans l’organisation. Le contexte pèse sur les esprits et favorise l’esprit de division. Le rôle de nos dirigeant.e.s est de recentrer l’activité et les énergies sur nos priorités, de ramener les débats sur le terrain politique et dans leur indispensable cadre démocratique. Même si ce travail peut être difficile et nécessiter beaucoup de persévérance, il finit par payer.

Notre pleine efficacité passe par la définition de priorités. Lors de sa réunion des 13 et 14 septembre, le Comité national fédéral en a identifié trois :
- La construction du rapport de force et le développement des luttes (avec notamment la journée du 9 octobre) ;
- Le renforcement de notre outil CGT (dans un premier temps et en urgence, par les versements des FNI et cotisations 2017 qui ne sont pas encore réglés
- La campagne électorale

Dans le cadre de celle-ci, le CNF a décidé l’organisation d’une semaine nationale de déploiement du 5 du 9 novembre. L’objectif est de multiplier les initiatives sur le territoire, en veillant en particulier à leur médiatisation dans la presse locale. Pour contribuer à la meilleure participation possible le 6 décembre, nous avons en effet besoin de faire de ces élections un évènement.

Donner un caractère public à notre campagne, le faire tou.te.s ensemble en même temps sur tout le territoire, permettra à la fois de faire parler des élections et de travailler au vote CGT. La présentation de nos listes de candidat.e.s peut être un bon motif pour l’organisation de conférences en presse. Ces conférences de presse peuvent aussi être l’occasion de mettre en avant le bilan des élu.e.s et mandaté.s CGT qui ont défendu leurs collègues avec efficacité en CTP, en CAP et CHSCT.

Ces initiatives peuvent bien entendu être construites en lien avec nos structures interprofessionnelles et les forces CGT de l’État et de l’Hospitalière.

Créer les conditions d’un vote CGT de haut niveau, c’est aussi nous appuyer sur nos adhérent.e.s. La CGT compte environ 80 000 syndiqué.e.s parmi les personnels de la Fonction publique territoriale. Sachant que nous avons recueilli un peu moins de 300 000 voix en 2014 dans notre champ, faire voter tous nos syndiqué.e.s, c’est déjà atteindre plus de 25% de notre objectif minimal. Des dispositions spécifiques doivent donc être prises pour faire voter tous nos syndiqué.e.s.

Dans un contexte lourd, la CGT demeure une voix irremplaçable, porteuse des revendications immédiates et du combat pour le changement de société. Partout où elle se bat, notre organisation contribue à faire bouger les lignes. Nous pouvons porter fièrement nos couleurs au regard des luttes que nous menons et des conquêtes auxquelles nous avons contribué de manière décisive.

Face aux tenants de la loi du plus fort et du plus riche, faisons de cette campagne un temps fort d’expression des revendications, de défense de nos droits, de promotion des missions publiques et du Statut des fonctionnaires. Portons haut l’ambition du service public et de la démocratie !

Bien fraternellement.
Baptiste TALBOT
Secrétaire général de la Fédération


Élections professionnelles : message de haute importance

Pour favoriser la bonne comptabilisation des voix CGT au niveau national et limiter les risques de contestation quant à la possibilité de déposer des listes pour nos syndicats et CSD, la Fédération vous demande de faire figurer le logo de la Fédération CGT des Services publics sur les listes déposées.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20