1111
  • Article publié le 9 février 2022
  • /
  • 54 visites

44 | Ville de Nantes, CCAS et SMANO : Déclaration intersyndicale dans le cadre des négociations sur le régime indemnitaire du 4 février 2022

Depuis de très nombreuses années, l’ensemble des organisations syndicales revendiquent l’ouverture d’une réelle négociation salariale.

C’est pour nous une priorité vu le contexte de la perte du pouvoir d’achat depuis de nombreuses années qui s’accentue depuis cette crise sanitaire : gel du point d’indice - revalorisation des grilles à minima - pas de discussion des régimes indemnitaires localement depuis au moins 2013.

Vous vous êtes engagée à ouvrir ce dossier dès 2022 et l’ensemble des OS ont demandés que les moyens soient à la hauteur des attentes des agents.

Force est de constater que la collectivité fait le choix une nouvelle fois d’ignorer et mépriser les organisations syndicales et les agents, comme l’a notamment illustré la réunion du mardi 1er février. Nous sommes unanimement en désaccord, aussi bien sur la méthode que sur le fond de ses pseudo-propositions. L’intersyndicale réaffirme sa revendication d’une revalorisation substantielle du régime indemnitaire de grade pour tous les agents. Sur la méthode, nous n’accepterons plus d’être mis devant le fait accompli de documents dévoilés au compte-goutte et au dernier moment. La collectivité doit assumer une orientation claire sur sa volonté ou non d’une réelle augmentation des agents et ouvrir une vraie négociation salariale.

Cela doit passer entre autre par une transparence sur l’enveloppe budgétaire véritablement prévue, comme promis pourtant lors des différentes bilatérales avec l’élue au personnel. De même, il n’est pas acceptable que des mesurettes nationales soient intégrées dans cette enveloppe et présentées comme une augmentation des agents par nos collectivités. Pour rappel, si c’est bien nos collectivités qui financent, elles ont aussi économisé depuis plus de douze ans avec le gel du point d’indice. Ces mesures doivent être dissociées de ce dossier.

Aussi, l’intersyndicale demande une enveloppe budgétaire définie clairement, correspondant à une augmentation significative pour tous les agents et nous demandons en ce sens une vraie réponse avant le vendredi 11 février 2022 en préalable de la reprise de tout échange.

Syndicats Territoriaux
3, rue Célestin Freinet – 44200 NANTES



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20