1111
  • Article publié le 18 janvier 2022
  • /
  • 43 visites

25 | Syndicat CGT des Territoriaux de Besançon : Lettre ouverte suite à la mobilisation du 13 janvier 2022

Madame la Maire-Présidente,

Nous avons appris par la presse que vous apportez votre soutien au personnel de l’Éducation Nationale lors de la manifestation organisée le 13 janvier dernier pour dénoncer les conditions de travail dans les établissements scolaires.

Notre syndicat CGT apprécie à sa juste valeur votre position engagée envers nos collègues de la Fonction Publique d’État !

Mais qu’en est-il des conditions de travail des fonctionnaires territoriaux, ce personnel dont la patronne n’est autre que vous Madame la Maire-Présidente ? Les agents de Grand Besançon Métropole, Ville et CCAS ont-ils également votre soutien ?

La collectivité compte 4 000 agents environ et pour certains en grande précarité du fait d’un temps partiel non choisi et d’un statut de contractuel.

Le personnel communal des écoles va mal mais ce n’est pas mieux aux Espaces Verts, au SAAS, au Service d’Aide à Domicile, dans les Maisons de quartier, dans les Résidences autonomie. La liste n’est malheureusement pas exhaustive ...

Épuisement, charge de travail, charge mentale, harcèlement moral, non reconnaissance du travail effectué sont le quotidien d’un nombre grandissant de fonctionnaires territoriaux. A Besançon, le service rendu aux usagers ne peut que pâtir de cette situation.

Est-il possible d’espérer un dialogue constructif avec vous ? Est-il encore possible de croire en un échange participatif, si cher à votre cœur, entre les Élus et les personnels afin de poser les problèmes et trouver des solutions ensemble ? C’est ce que souhaitent ardemment la CGT et la plupart de nos collègues.

Aussi le syndicat CGT lance un appel à Madame la Maire-Présidente pour qu’elle se démarque de la politique de destruction qu’elle dénonce, pour qu’elle se penche de toute urgence sur la dégradation des conditions de travail et de rémunérations de ses propres agents.

Une mobilisation nationale et interprofessionnelle est prévue le jeudi 27 Janvier à 10 h30 - Place de la Révolution avec pour mot d’ordre principal l’augmentation du pouvoir d’achat. Y serez-vous ?

Les collectivités locales et notamment les Mairies, précieuses pour les administrés, doivent constituer des remparts contre la politique de casse des services publics.

A force de tirer sur la corde, elle risque de casser, alors, avant qu’il ne soit trop tard, Madame la Maire Présidente, nous attendons de votre part des gestes concrets et pas uniquement de beaux discours qui n’ont aucun effet dans la réalité du quotidien de vos agents. Vous ne pouvez continuer à ignorer le mal être d’un nombre grandissant d’agents qui travaillent pour les usagers.

Alors Madame la Maire-Présidente, c’est le moment d’agir en soutien de vos agents, qui constituent les forces vives de notre collectivité.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Maire Présidente, nos salutations distinguées.

Danièle GOUFFON
Secrétaire Générale

Documents joints

1 lettre_ouverte pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20