1111
  • Article publié le 12 juillet 2022
  • /
  • 71 visites

84 | CGT Agents territoriaux du Vaucluse : Soutien CGT et transmission de la pétition du personnel du Pôle Solidarité du Conseil Département de Vaucluse. Application SEGUR 2.

Avignon, le 11 juillet 2022

Madame la Présidente du Département du Vaucluse
Hôtel du Département
Rue Viala
CS60516
84909 AVIGNON cedex 9

Objet : Soutien CGT et transmission de la pétition du personnel du Pôle Solidarité du Conseil Département de Vaucluse. Application SEGUR 2

Madame la Présidente,

Les agents du secteur médico-social du Département du Vaucluse, suite aux nombreuses mobilisations restées sans réponse cohérente et concrète de votre part, s’engagent à nouveau et vous interpellent aujourd’hui massivement afin qu’une juste reconnaissance soit enfin appliquée. Soit l’application en urgence du SEGUR 2 qui se traduit par une revalorisation de 183 euros avec rétroactivité au 1er avril.

Pour rappel, dans la fonction publique territoriale, régie par le principe de la libre administration des collectivités territoriales, la mise en œuvre de ces décrets suppose une délibération de la collectivité, qui permettra à l’autorité territoriale d’arrêter la liste des bénéficiaires au regard des critères d’attribution retenus. Conformément à l’engagement passé entre l’État et les Départements de France le 18 février, le coût total des revalorisations salariales sera pris en charge à 70 % par l’État et la Sécurité sociale et à 30 % par les départements. L’État prendra en charge en outre 30 % du coût concernant la revalorisation des professionnels de la protection maternelle infantile, y compris des médecins qui y exercent.

Les 440 agents du Pôle Solidarité qui ont signé la pétition vous mettent face à vos responsabilités. C’est bien vous qui avez le pouvoir entre vos mains, vous ne pouvez plus renvoyer la responsabilité au Gouvernement sur ce dossier. Vous devez savoir que de nombreux Conseil Départementaux appliquent déjà cette revalorisation. Alors dans le Vaucluse, les agents ne veulent plus d’effet d’annonce mais des actes.

Les luttes sont importantes dans ce secteur depuis de nombreux mois avec des revendications légitimes sur les moyens alloués, les emplois, le sens de leur travail, leurs conditions de travail, leurs rémunérations et leurs carrières. La CGT s’est engagée depuis le début avec les agents du Département et vous a interpellé régulièrement.

Il est utile de rappeler que les revendications de ce secteur sont fortement liées aux enjeux de politiques publiques et budgétaires ambitieuses pour ce secteur indispensable en tant que levier d’égalité dans la société et également avec celle d’égalité entre les femmes et les hommes, pourtant grande cause nationale du quinquennat, avec l’exigence de la revalorisation de ces métiers sous-payés à prédominance féminine. Nous avons à chaque fois rappelé les revendications et mobilisations des personnels et avons alerté sur le sentiment d’injustice profond qu’il générait dans les services concernés. L’inégalité de traitement produite doit absolument être corrigée.

Depuis des mois, le niveau d’inflation ne cesse d’évoluer alors que le pouvoir de vivre dignement et d’achat des agents chute. Ce n’est pas la minable et méprisante augmentation du point d’indice qui permettra d’arranger la situation des fonctionnaires. Pour rappel la CGT revendique une augmentation de 10% du point d’indice.

CGT affirme avec force que les agents de la fonction publique ne doivent pas faire les frais de cette situation.

Pour la CGT face à la dégradation du service public, vous vous devez de prendre les mesures qui permettront aux agents de sortir la tête de l’eau, tant sur le plan d’une revalorisation des rémunérations que des conditions de travail. Il en va de l’avenir du Médico-Social et du service public. Il va de soi que l’application du SEGUR 2 est un dispositif indispensable mais transitoire : des réformes pérennes d’une tout autre ampleur doivent rapidement être négociées et mises en oeuvre.

La CGT avec les agents exige dans un premier temps l’extension du Complément de Traitement Indiciaire de 183 euros pour les agents du social et du médico-social.

Dans un souci de justice sociale, nous assumerons notre rôle et notre place pour défendre les intérêts des agents. Nous ne pouvons pas accepter que rien ne soit mis en oeuvre pour garantir une politique publique à la hauteur des enjeux.

Nous vous prions, Madame la Présidente d’agréer nos salutations respectueuses.

Pièce jointe : Pétition du Personnel du Pôle Solidarité du Conseil Départemental de Vaucluse. Application SEGUR 2.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20