1111
  • Article publié le 21 octobre 2022
  • /
  • 34 visites

69|A l’appel de la CGT, le collectif des agents des Ateliers Spécialisés de Caluire de la direction de la gestion technique des bâtiments (DGTB) a décidé d’être en grève reconductible à partir du 18 octobre 2022.

Sueur froide au chauffage de la Ville de Lyon !

Le collectif des agents des Ateliers Spécialisés de Caluire de la direction de la gestion technique des bâtiments (DGTB) a décidé d’être en grève reconductible à partir du 18 octobre 2022.

Les raisons ne sont que trop connues à la Ville de Lyon :

 Manque de personnel
 Manque de reconnaissance et de rémunération
 Perte de sens au travail

Voici les nombreux maux qui touchent les agents de la DGTB.
Un électricien ou un chauffagiste doit être à la fois un hydraulicien, faire de la télégestion, faire du contrôle réglementaire, faire des levées de réserves, appeler les fournisseurs, chercher les références, faire des devis, faire du suivi de chantier et être administrateur sur leur PC pour installer des nouveaux logiciels.
Tout ça avec des salaires à 1400 euros net par mois.
Comment la ville peut espérer trouver des agents à ce prix-là !
Stop, c’en est trop ! Les agents seront bien en grève à partir du 18 octobre et n’allumeront pas le chauffage dans les bâtiments publics. Ça va cailler chez les écolos, il va falloir sortir vos cols roulés !
La CGT revendique pour ces agents une revalorisation de leur régime indemnitaire car
leur expertise et qualification ne sont pas reconnues en tant que telle. On leur demande d’être à la fois électricien, hydraulicien, de faire de la télégestion, du suivi de chantier, d’effectuer les contrôles réglementaires, d’appeler les fournisseurs pour les commandes pour chercher les références et les devis, de faire la réception des nouvelle installations, de faire les levées de réserves ...
La CGT revendique pour ces agents une astreinte plomberie car la direction fait appel aux services d’une entreprise privée pour les astreintes qui sont facturées en moyenne entre 250 et 300 euros par dépannage. Les agents sont obligés de revenir le lendemain pour régler le problème. Cette astreinte reviendrait moins chère à la direction que de faire appel à une entreprise privée.

Contact Presse : 07 60 89 68 08



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20