1111
  • Article publié le 15 septembre 2022
  • /
  • 73 visites

24| Bergerac : grève dans les écoles

Vendredi 2 septembre 2022 , 14 cantines sur 16 fermées et 25 % de nos collègues des écoles étaient en grève et mobilisées devant la mairie pour faire entendre leurs revendications !

C’est la deuxième fois cette année que nos collègues des écoles, aidées et soutenues dans leur mouvement par votre syndicat CGT, se sont rassemblées pour manifester contre le manque d’écoute et de considération de la part de M. le Maire sur leurs conditions de travail et la semaine « d’immersion », goutte d’eau qui a fait déborder le vase !

RAPPEL DE LEURS REVENDICATIONS
• REFUS de se voir imposer une pseudo
« semaine d’immersion » de 37h l’été !
• 37 h oui mais pour les écoles ! 5 jours coupés en
deux en début et fin d’année scolaire pour le
nettoyage et préparation des locaux.
• RESPECT du protocole du temps de travail
concernant la prise en compte des jours fériés
dans le décompte annuel des 1607h !
• LUTTER contre le sous-effectif : Mise en place
d’une vraie Gestion Prévisionnelle de l’Emploi,
des Effectifs et des Compétences !
• FIN DES MENACES ! retour à un climat de
confiance avec l’arrêt de menaces de sanction
sur les avancements.
• RESPECT DU CADRE LÉGAL : Présentation des
documents encadrant le travail (Protocole du
temps de travail, règlement intérieur, registre
de sécurité, etc.)
• RENFORCEMENT DE LA SÉCURITÉ dans les écoles (lutter contre les intrusions, dégradations et agressions verbales).

Ce même vendredi 2 septembre, M. le Maire a refusé de recevoir et entendre les 3 mandatés syndicaux envoyés par nos collègues en grève. C’est un véritable mépris pour les agents et du droit syndical ! Les agents ont encore été reçues dans la cour de la mairie et à chaque revendication, c’était NON !

NON, la semaine d’immersion restera pendant l’été ! NON, il n’y a pas de sous-effectif ! NON, il n’y a pas de conditions de travail difficiles !

Les seules obtentions ? Les documents encadrant le temps de travail seront affichés dans les écoles et le maire passera rencontrer les agents pour se rendre compte de la réalité du terrain et de la réalité des conditions de travail !
C’est loin d’être une victoire, même une petite ! Ce n’est qu’une simple application de la loi !

Le sous-effectif, la non-prise en compte de la technicité de ces agents sur le besoin réel de l’utilisation des 37h dans leurs écoles, les conditions de travail difficiles, tout cela n’est toujours pas résolu et a des conséquences sur les enfants scolarisés ! En attendant la décision de ces agents de poursuivre ou non leur mouvement, notre syndicat veillera à ce qu’elles soient toujours entendues. N’en déplaise à M. le Maire, c’est le principe même d’un syndicat : représenter les salarié-e-s !

13 septembre 2022



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20