1111
  • Article publié le 18 novembre 2022
  • /
  • 76 visites

75| Préavis de grève de 0h à 24h pour la journée du mardi 3 janvier 2023, pour l’ensemble des professionnels de la Direction des Familles et de la Petite Enfance

Madame La Maire
Nous, agents du secteur de la Petite Enfance avec l’Intersyndicale CGT-CFTC-UCP-FSU-FO commencions un mouvement de grève le 30 août, jour de la reprise de l’accueil dans nos établissements pour exprimer notre colère quant à nos conditions de travail, les 500 postes vacants, les 5% à 20% de berceaux fermés.
Le 5 septembre, vous vous associez avec Patrick Bloche et Céline Hervieu au message du Directeur Xavier Vuillaume pour nous remercier de tout le travail que nous menons et nous souhaiter une belle rentrée riche d’échanges et de projets en équipe, avec les enfants et les familles... « Paroles, paroles, paroles » comme chantait une artiste.
L’intersyndicale a été reçue en audience par M. Bloche, Conseiller de Paris, le 06 septembre 2022, par le directeur de la DFPE, M. Vuillaume, le 26 septembre 2022, puis de nouveau par M. Vuillaume le 02 novembre qui, un comble, nous re-demandait quelles étaient nos revendications !
18 millions pour la prime du Ségur constitueraient un obstacle insurmontable ? Revenons à l’essentiel : pour redonner aux agents et aux familles un signe d’attachement au service public de la Petite Enfance, pour que travailler à la Ville de Paris soit de nouveau attractif, ce ne serait vraiment pas cher payé ! L’examen du
budget primitif 2022 montre que la Ville de Paris peut sans problème financer cette prime, ce n’est pas pour elle une question de moyens, mais de choix, de volonté dans le maintien, crucial, de la qualité d’un service public fondamental pour la population, de priorisation dans ses objectifs.
Les agents du secteur de la Petite Enfance avec l’Intersyndicale CGT-CFTC-UCP-FSU-FO ont décidé, d’appeler à une 5ème journée de grève le jour de la rentrée, mardi 3 janvier 2023. Inutile de nous recevoir en audience préalable pour nous demander quelles sont nos revendications. Inutile de nous souhaiter une « bonne rentrée riche en échanges » si vous n’avez pas de réponse concrète à nous apporter.

NOS REVENDICATIONS SONT LES MEMES, ELLES NE CHANGENT PAS.

1. Rémunération en adéquation avec la qualification, la pénibilité et les responsabilités des métiers de la Petite Enfance et notamment : prime de 189,4€ pour tou.te.s les professionnel.le.s des EAPE,
déroulé de carrière, classification en « catégorie active » des + exposés
2. Financement de la formation d’AP Pour 100% des ASC / maintien du 100% de diplômé.e.s et qualifié.e.s
3. Recrutement d’AP (école des métiers DFPE & bourse d’accès aux écoles)
4. 100% des postes d’ATEPE pourvus (objectif zéro glissement de tâches)
5. Prime d’installation pour toutes et tous
Nous vous adressons, Madame La Maire, nos sincères salutations



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20