1111

Actions en territoire contre la réforme des retraites 2023

  • Article publié le 26 janvier 2023
  • /
  • 78 visites

33 | Syndicat CGT du Smicval - Motion contre la réforme des retraites

Le 19 janvier, suite à l’appel intersyndical CGT et FO du SMICVAL, nous étions 145 grévistes sur un effectif total de 250 (effectif total incluant donc les collègues en repos le 19 janvier).

Les agents participant ce jour à la réunion considèrent que la réforme des retraites est injustifiée et inacceptable. Ils en exigent le retrait pur et simple. La mobilisation ne fait que commencer. La question de sa poursuite immédiate est dans tous les esprits. On ne veut pas manifester « jusqu’à l’adoption de la loi ».

On veut le retrait du projet et le plus tôt sera le mieux. En ce qui nous concerne nous décidons de nous inscrire dans les mobilisations (par tous les moyens mis à notre disposition : grève, manifestations, initiatives…) jusqu’au retrait de la réforme, et le plus tôt sera le mieux !

En effet, au vu du projet présenté par le gouvernement, les agents de notre collectivité et en particulier les agents de collecte des ordures ménagères trouvent inacceptable que la pénibilité, l’insalubrité, le travail de nuit à tout temps et toute saison, ne soit pas reconnu. Les plus anciens, ceux qui ont travaillé dans les années 80 et 90, ont généré une pénibilité liée à la collecte des déchets opérés à la main. Dans ces conditions, ils avaient la possibilité de pouvoir partir à la retraite à 55 ans ou avec 37,5 annuités. Aujourd’hui, ils font partie des très longues carrières et ne pourront partir en retraite pas avant 62 voire 64 ans. Alors, c’est facile de nous applaudir durant les crises et nous mettre en première ligne, si deux ans plus tard nous ne pouvons pas faire valoir la pénibilité de notre métier. Pourquoi demander encore aux agents de faire des efforts et de collecter parfois des poches au sol si la pénibilité du métier n’est pas reconnue afin de bénéficier d’un départ en retraite avancé ?

Mise au vote du mouvement : 28 agents présents, 3 votes contre et 25 pour. La CGT rencontrera donc la Direction pour conclure le protocole d’accord. Le début du débrayage sera communiqué aux agents le plus vite possible.

Télécharger la motion ci-dessous.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
 services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
 services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
 secteurs publics et privés du logement social ;
 secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20