1111
  • Article publié le 10 juillet 2023
  • /
  • 79 visites

63 | Clermont-Ferrand - Le service public, c’est nous ! Défendons-le ensemble !

Après la mort de Nahel et l’irruption de colère légitime y faisant suite, la CGT condamne les violences, les surenchères sécuritaires et les appels factieux qui se font jour.

Face à cette situation explosive, les orientations politiques données par les ministères de l’Intérieur et de la Justice ne concourent pas à l’apaisement et la désescalade nécessaires. Au contraire, ils font le terreau de l’extrême-droite qui instrumentalise la violence pour banaliser ses idées et menacer notre démocratie.

Dans l’immédiat, la CGT des Territoriaux de Clermont-Ferrand appelle la Collectivité à mettre en place les dispositions nécessaires pour protéger les personnel·les exposé·es et adapter les horaires de travail aux restrictions de circulation des transports, garantir un suivi médical et psychologique au agents impactés par ces évènements.

Clermont-Ferrand n’a pas été épargné et des infrastructures essentielles pour les habitants des quartiers les plus défavorisées et les plus oubliés des politiques publiques ont été détruits.

Déjà bien mal doté, nous sommes privés de moyens matériels pour travailler dans ces quartiers et ce sont les habitants et les associations qui en sont privés.

Ce moment de crise démontre encore plus la nécessité de défendre le Service Public qui est celui de l’ensemble des français quel que soit leurs origines, avec des fonctionnaires au statut garantissant des droit, travaillant pour l’intérêt générale au plus proche des populations.

Pour bien faire, il faut plus de moyens.

Que l’État cesse d’asphyxier financièrement nos collectivités et stoppe la mise à mal du statut. Tout ceci se traduisant par le manque de moyens matériels et humains, une surcharge de travail, l’augmentation des arrêts et accident de travail.

Au final, ce sont nous agents, les plus mal payé de la fonction publique bien souvent précaires, et les usagés qui pâtissent de cette situation.

Nos collègues ont à cœur de travailler pour le bien de tous et de ne pas abandonner les citoyens de ces quartiers, leur garantir un accès égal à l’éducation, aux loisirs, aux sports, aux services administratifs…

Cette spirale destructrice de la violence peut mettre à mal ce lien et cet engagement nécessaire et au final encore plus aggraver la situation des quartiers populaires.

En premier lieu, au niveau de l’État, il faut abroger la loi de 2017 qui autorise la police à tirer en cas de refus d’obtempérer et créer une autorité de contrôle de la police réellement indépendante.

Pour les services publics et les agents, il faut des mesures urgentes :
• un plan de renforcement et de financement des services publics à hauteur des besoins sur tout le territoire, dans une perspective de justice et de mixité sociale ;
• le maintien, l’amélioration, le renforcement de l’ensemble de nos services publics et contre toutes les mesures les remettant en cause (privatisations, délégations de service public…) ;
• le dégel du point d’indice et refonte des grilles ;
• l’abrogation de la loi de transformation de la Fonction publique ;
• 10% de temps de travail en moins, 10% d’effectif en plus, 10% de temps de formation ;
• une aide de l’État pour la réparation des dommages ;
• localement donner les moyens aux services de faire un travail de proximité.

Ces évènements sont la preuve qu’aujourd’hui tout doit être reconstruit, nous agents de la Fonction Publique Territoriale, nous avons notre rôle à jouer car nous sommes acteurs de la vie des quartiers.

N’acceptons pas d’être un soin palliatif aux politiques libérales et antisociales des gouvernements successifs, engageons nous à défendre ces revendications, organisons-nous pour collectivement faire bouger les choses.

Le Service Public, c’est nous !
Défendons le ensemble !



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
 services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
 services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
 secteurs publics et privés du logement social ;
 secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20