1111
  • Article publié le 12 février 2024
  • /
  • 74 visites

66 | Eboueurs : non, la grève ne s’arrête pas ! Elle s’amplifie !

Après 9 jours de grève, le Président de Perpignan Méditerranée Métropole a enfin ouvert les négociations avec les grévistes, mais toujours en refusant l’accès à la CGT dépositaire du préavis de grève pour les agents. Nous dénonçons cet état de fait et nous entamerons les recours nécessaires avec le secteur juridique de la fédération CGT des Services Publics contre cette entrave syndicale. Suite à la rencontre de 4 agents avec Robert Vila (le Président de PMM), des promesses orales ont été faites sur une augmentation des primes qu’il soumettra au vote du Conseil Communautaire.

Lors de l’assemblée générale des grévistes qui a suivi, les agents ont voté la reprise du travail dimanche 11 février. Une date butoir a été votée pour l’aboutissement des négociations et l’obtention immédiate d’une augmentation de 100 euros net de la prime (IFSE). Si les négociations n’aboutissent pas avant le 19 mars, un préavis de grève sera à nouveau déposé jusqu’à la satisfaction de cette revendication. D’ici là, les grévistes avec la CGT vont s’efforcer d’étendre le mouvement à tous les services de PMMCU.

Cette lutte a enfin permis aux agents de la collecte des déchets de se faire entendre, et d’être respectés, ce qui ne fut pas une mince affaire au vu des pressions, des menaces de sanctions de la part de leur direction.

Les agents sont fiers de cette première grève qui a permis de les organiser pour la prochaine si cela s’avère nécessaire.

Voir en téléchargement le communiqué de presse et le dernier tract du syndicat CGT des territoriaux de Perpignan.

Voir aussi les article précédents :



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
 services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
 services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
 secteurs publics et privés du logement social ;
 secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20