1111
  • Article publié le 16 janvier 2024
  • /
  • 59 visites

06 | Syndicat CGT Nice Métropole Côte d’Azur - La CGT vous souhaite une belle et heureuse année 2024 revendicative et combative !

Cette année encore, la CGT NMCA s’est battue aux côtés et pour les professionnels de la Petite Enfance. Vous vous êtes mobilisés, à de nombreuses reprises, pour dénoncer vos conditions de travail au quotidien.

Ces luttes nous ont permis d’obtenir :

  • 3 jours de sujétions particulières liées à la pénibilité de vos missions.
    Nous continuons à exiger 3 journées supplémentaires.
  • Une sujétion pour fonction de préparateur de cuisine d’un montant de 25€ à 45€ bruts.
    Lors d’un Comité Social Territorial, les personnels de la restauration scolaire s’étaient vu attribuer cette sujétion.
    Nous avons obtenu qu’elle soit étendue aux agents exerçant les responsabilités de préparateur de liaison froide à la direction de la Famille.
  • Une sujétion aux remplaçants des responsables absents d’un montant de 50€ à 150€ bruts :
    La CGT a exigé et a obtenu cette prime.
    Toutefois, nous ne pouvons nous satisfaire des conditions d’attribution de celle-ci.
    En effet, les agents qui assurent le remplacement d’un responsable absent, peuvent en bénéficier seulement si ce dernier est en congés maladie plus de 30 jours dans l’année civile.
    Autrement dit, peu d’agents pourront prétendre à cette sujétion.
    Lors de notre rencontre avec Madame l’élue à la Petite Enfance, nous lui avons fait part de notre insatisfaction concernant cette mesure trop contraignante.
    Pour notre syndicat, cette sujétion doit être versée à tous les agents dès lors qu’ils assurent la continuité de direction.
  • L’annulation des retenues sur les primes en cas de maladie :
    L’administration avait prévu de réduire de moitié votre régime indemnitaire dès le 11ème jour de maladie, au prétexte de lutter contre l’absentéisme.
    Argumentant que l’urgence était à l’amélioration des conditions de travail dans les services, la CGT a obtenue le retrait de cette mesure injuste et antisociale.

Ces luttes gagnantes en appellent d‘autres !!
Ce que nous avons obtenu, nous l’avons obtenu grâce à vos remontées et surtout à votre mobilisation.


Le non remplacement des absences et la lenteur de la procédure des recrutements mettent les équipes et les directions en difficulté.
Le départ, en 2023, d’une douzaine de responsables est le symptôme de la désorganisation que vous subissez quotidiennement et qui impacte la qualité d’accueil.
Sur le terrain, vous attendez des réponses concrètes et une réelle amélioration de vos conditions de travail.

Et ce n’est pas la proposition de la semaine de 4 jours, envisagée par la DFAM, qui répondra efficacement aux difficultés que vous rencontrez.
En effet, votre avis a été recueilli sur cette mesure à l’occasion d’un sondage, sans pour autant porter à votre connaissance toutes les inévitables conséquences qu’elle entraînerait.
En effet, alors que le cycle de travail de 35h en 4 jours est le seul applicable dans notre collectivité, il aura pour conséquence, de facto, la perte d’une semaine de congés annuels et de la totalité des RTT dont vous bénéficiez actuellement.
La fatigue des professionnels est telle que ce changement radical risque de l’accentuer fortement.

À vos côtés, la CGT continue de se battre pour :

  • Des conditions de travail décentes ;
  • Le recrutement de professionnels et le remplacement des absences ;
  • Le respect du taux d’encadrement auprès des enfants, et non par établissement ;
  • L’intégration de la pause méridienne dans le temps de travail effectif ;
  • Le paiement des heures supplémentaires ;
  • L’augmentation de la valeur du point d’indice à 6€ et l’attribution du CTI ;
    Elles garantiraient une réelle revalorisation des salaires, prise en compte dans le calcul de la retraite, et permettraient une meilleure attractivité de vos métiers.
  • Une revalorisation annuelle des indemnités d’entretien et de nourriture pour les Assistantes Maternelles et le respect de leur temps de travail et de leur pose de congés.

Télécharger les vœux ci-dessous.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
 services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
 services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
 secteurs publics et privés du logement social ;
 secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20