1111
  • Article publié le 20 juillet 2023
  • /
  • 113 visites

75 | Syndicat CGT SSCAAT Ville de Paris - Grâce à leur lutte, les agents.es dératiseurs du Service Municipal d’Actions de Salubrité et d’Hygiène (SMASH) obtiennent satisfaction

A la suite de leur mobilisation du 5 avril 2023, les agents du Service Municipal d’Actions de Salubrité et d’Hygiène (SMASH) de la Ville de Paris, soutenu par la CGT, ont obtenu une belle victoire.

Le service municipal d’action de salubrité et d’hygiène est un service de la collectivité Parisienne. Sa mission principale est de réduire les risques sanitaires, notamment en luttant contre la présence des nuisibles tels que les punaises de lit, moustiques, cafards et rats.
Avec la prolifération des rats dans tout l’espace Parisien, la dératisation est un des objectifs prioritaires du service municipal.
Pourtant les moyens ne suivent pas, seulement 70 agent·es composent ce service. Il y’a quelques années, ils étaient plus d’une centaine en activité dans ce service. Il faudrait un recrutement massif, pour mettre en place une lutte active, par ailleurs, la recrudescence des punaises de lit à Paris nécessite un recrutement important pour lutter efficacement contre ce fléau qui est devenu un cauchemar pour les Parisiens.

Et pourtant, ce service a perdu en quelques années un nombre important d’agent·es.
Outre ce manque d’effectifs, en 2001, lors de la réforme de la catégorie C, les agent·es qui étaient dans le corps des désinfecteurs, ont perdus la catégorie active, et des droits afférents (départs anticipés en retraite. etc..).
Face à un manque de moyens dans leur service, avec un sous dimensionnement du personnel et une charge de travail toujours plus importante, les agent·es disent stop ! Résolu·es et déterminé·es, soutenu·es par la CGT, ils/elles se mobilisent pour le maintien de leur service dans le giron du service public. Ils/elles exigent davantage de reconnaissance en terme salariale et de conditions de travail.
Les agent·es du SMASH, au-delà des revalorisations salariales, réclament un statut qui protège davantage leur profession et une reconnaissance de la pénibilité qu’elle génère, ainsi que l’insalubrité de leur métier.
La mobilisation collective de ce service et la détermination affichée des agent·es soutenu·es par la CGT SSCAAT Ville de Paris, en grève reconductible le 5 avril 2023 a permis des avancées.

Grâce à leur détermination infaillible et le soutien de la CGT, leur mobilisation les a mené·es à la victoire :

Par cette mobilisation, ils ont obtenu :

  • La catégorie active,
  • Une reconnaissance en « catégorie insalubre » par la Ville de Paris qui entamera par ailleurs un travail d’identification d’un corps de fonctionnaires permettant de mieux prendre en compte cette situation dans le déroulé de carrière des agents. La Ville de Paris demandera formellement par courrier adressé aux ministres en charge leur reconnaissance en « catégorie insalubre ».
  • Un recrutement complémentaire, au-delà de ces effectifs budgétaires, permettant de constituer un « volant de remplacement ».
  • Une sujétion d’un montant de 100€ bruts mensuels, soit 1 200€ annuels, pour l’ensemble des agent·es de ce service.
  • La Ville de Paris portera une attention particulière au taux de promotion de grade pour les agent·es du SMASH appartenant au corps des ATEA et étudiera les possibilités de son amélioration durant les prochaines années.
  • La CGT sera pleinement associée à la définition des évolutions organisationnelles du SMASH.

La CGT félicite les agent·es du SMASH pour leur combativité et leur ténacité sans faille durant cette lutte jusqu’à l’obtention de la victoire qui doit en appeler d’autres et elle appelle d’ores et déjà l’ensemble des agent·es de la collectivité à se mobiliser largement pour gagner des droits et les élargir.
Cette victoire démontre que la mobilisation syndicale et collective permet de construire un rapport de force efficace face à l’employeur.

Télécharger le communiqué ci-dessous.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
 services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
 services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
 secteurs publics et privés du logement social ;
 secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20