1111

Déclarations dans les Instances statutaires (CST...)

  • Article publié le 18 octobre 2023
  • /
  • 84 visites

64 | Syndicat CGT du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques - Situations de nos collègues ATTE dans les collèges

- Intervention des élus CGT à la Formation Spécialisée en Santé, Sécurité et Conditions de Travail (FSSSCT) du 16 octobre 2023 -

Madame la Présidente,
Mesdames, Messieurs,
Chers collègues,

Depuis de nombreuses années la CGT alerte notre institution et ses édiles sur la détresse vécu par les agents des collèges.

Depuis la rentrée scolaire 2023-24, nous sommes informés par nos collègues de dysfonctionnements et ne pouvons que constater une grave détérioration du climat qui règne dans certains collèges.

C’est la raison pour laquelle, nous vous avons interpellés à deux reprises les 15 et 21 septembre 2023. Cependant, vos réponses en qualité d’employeur ne prennent clairement pas la mesure de la situation.

La décentralisation a entrainé de graves effets pervers sur la fonction publique décentralisée et l’une de ses victimes des plus notoires est la catégorie « agents des collèges ».

En effet, en détachant statutairement ces agents de l’Éducation nationale pour les rattacher aux collectivités territoriales, le législateur a créé une « classe professionnelle orpheline », à la fois reniée par l’Éducation nationale et adoptée à contre cœur par les Conseils départementaux.

Ainsi nos collègues des collèges se trouvent confrontés à deux interlocuteurs hiérarchiques et à deux
formes d’autoritarisme :
 l’une (l’Éducation nationale) qui peut maltraiter, sans risque, ces travailleurs qui ne dépendent pas de son administration d’appartenance,
 et l’autre (le CD64) qui peut réprimander, tout en délaissant son personnel aux mains d’une hiérarchie fonctionnelle.

Les conséquences pour nos ATTE sont désastreuses : conflits, dépressions, arrêts de travail, absences d’écoute et de réponses, de réactivité au quotidien, et parfois plus graves encore.

Aussi est-il urgent que nos élus appréhendent la gravité de la situation, afin de sommer La Direction de l’éducation et des collèges de cesser de fermer les yeux ou d’enterrer des problèmes humains.

Au regard des arrêts maladies de cette rentrée scolaire, nous devons prendre rapidement des mesures salvatrices pour mettre un terme à l’hémorragie des risques psychosociaux, du mal-être au travail, de l’épuisement professionnel que subissent nos collègues.

Nous reviendrons concrètement vers vous sur certaines situations qui participent à ce climat dans certains établissements, pour exemple :
 ATTE titulaire qui ne sait pas en arrivant quelle va être la nature de sa tâche du jour, ses missions lui ayant été retirées
 ATTE sans aucune fiche de poste, mais une fiche « maison » de l’Education nationale
 ATTE aux volumes horaires annuels modifiés, sans explication, générant des jours de permanences complémentaires à effectuer
 ATTE aux horaires hebdomadaires modifiés, sans concertation, sans motivation, aux conséquences familiales, sociales et personnelles inacceptables
 …

A cela, nous pouvons rajouter le fait que ces agents, directement impliqués dans la vie des établissements, attendent encore à ce jour un message de soutien de leur employeur, le CD64, face aux derniers évènements de violence terroriste qui se sont passés le 13.10.2023.

Selon vous Madame la Présidente, pensez-vous qu’il puisse y avoir, au sein de notre institution, un autre service qui accepterait un tel traitement ?

Des audits auraient également été menés dans certains établissements, dont nous n’en connaissons pas l’objet. Pouvez-vous nous éclairer ?

Les ATTE, agents départementaux, attendent considération, soutien et réponses à leurs difficultés.

Télécharger l’intervention ci-dessous.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
 services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
 services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
 secteurs publics et privés du logement social ;
 secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20