1111
  • Article publié le 7 juillet 2023
  • /
  • 66 visites

41 I Travailleurs médico-sociaux en colère ! Une première victoire obtenue !

Blois Le 26 Juin 2023

Travailleurs médico-sociaux en colère !

Une première victoire obtenue !

Restons mobilisé(e)s : Non à la réorganisation de l’action sociale

territoriale dans ces conditions !

Demande de report du projet :

Les agents de la Direction du Développement Social des Territoires (DDST) se sont mobilisés pour demander le report de la mise en place du projet de réorganisation des MDCS prévue au 1er Septembre et dénoncer la politique des moyens constants.
Demande du report du CST :
En cohérence, les représentants CGT ont demandé le report du CST, où siègent les représentants du personnel et de l’administration. Instance présidée par Mme LHERITIER qui prévoit de traiter de la « nouvelle organisation de l’Action Sociale Départementale ».
Le syndicat CGT dénonce ce projet de réorganisation à moyen constant qui n’est pas à la hauteur des enjeux, des besoins de prévention, dans un contexte d’augmentation des besoins sociaux.
Nous avons demandé à la vice-présidente de prendre l’engagement de reporter ce projet en préalable à un véritable travail de concertation avec les représentants du personnel et la prise en compte de la parole des agents.
Face aux agents mobilisés, la vice-présidente reste inflexible et refuse toute concession, ni dans la date de mise en œuvre ni dans le contenu du projet : « la réorganisation doit se faire ».

 « Le CST ne peut être reporté », « nous avons créé des postes ».
Nous dénonçons un simulacre de dialogue social et l’absence d’écoute des agents.
La CGT, seule organisation appelant à la grève et à demander le report du CST, n’a pu empêcher la tenue de l’instance, les autres organisations syndicales ayant décidé de siéger.
STOP au manque de moyens !
STOP à la dégradation du service public !
Nous défendons un service public de qualité
Un service qui réponde aux besoins de la population du Loir et Cher !
Réunis en catimini, le CST, sous la pression des grévistes, a reporté l’examen de ce dossier au prochain CST d’octobre.
Nous ne faisons pas la même interprétation des évènements qui se sont produits à l’Hôtel du Département que l’administration :
Seule la mobilisation des agents le jour de l’instance a permis de « parvenir à cette orientation. »
L’administration nous annonce que : « l’intervalle de temps doit permettre de préciser les modalités de la nouvelle organisation à mettre en place au 1er janvier 2024. »
La CGT, a fait le choix de rester auprès des agent(e)s mobilisé(e)s en refusant de siéger au CST et continue de dénoncer :

. Le manque de moyens humains sur le terrain,
. L’inadéquation entre les besoins des personnes accompagnées et les moyens alloués à l’action médico-sociale,
. L’absence de prise en compte de l’évaluation des risques professionnels et de santé au travail en passant outre la Formation Spécialisée Santé Sécurité et Condition de Travail, compétente face à ce projet d’ampleur.

La CGT continue de dénoncer ce projet de réorganisation compte tenu :
Les agents réunis en AG ont décidé de poursuivre la mobilisation cet été, pour informer les usagers et nos partenaires sur les territoires.

Une première victoire obtenue ! Restons mobilisé(e)s !



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
 services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
 services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
 secteurs publics et privés du logement social ;
 secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20