1111
  • Article publié le 4 mai 2023
  • /
  • 146 visites

86 I Syndicat CGT des territoriaux de Poitiers. La lutte paye : la Résidence Autonomie Edith-Augustin ne sera pas fermée !

C’est avec fierté et une émotion particulière que nous souhaitons vous informer qu’après 56 jours d’occupation et de grève le syndicat CGT a été informé hier soir à 21 h 50 de la non-fermeture de la Résidence Autonomie Edith Augustin. L’ensemble des Résidents, des familles, les habitants du quartier, le personnel, le corps médical, ainsi que le syndicat CGT des territoriaux de Poitiers tiennent à vous remercier de toutes vos marques de soutien. Cette lutte a été dure, éprouvante et sans votre soutien cela aurait été plus difficile. Une fois de plus la CGT a prouvé que la solidarité n’était pas une utopie mais bien notre ADN. Un grand merci à tous et vive la CGT !

Notre revendication, concernant la Résidence, était que :

1/la fermeture soit annulée avant tout préalable à une discussion. (il fallait rassurer nos collègues, les résidents et leurs familles.)
2/nos collègues restent travailler à Edith Augustin ;
3/nos aînés puissent rester dans cet établissement ; Dans leur maison ; dans leur quartier ;
4/la vie du quartier puisse continuer en assurant sur du long terme la pérennité de nos services publics ; (nous avions fait deux types de propositions, la première concernait la rénovation de la Résidence et l’autre la création d’une nouvelle structure publique dans le même quartier.)
5/les inscriptions reprennent dans toutes les résidences dans tous les quartiers.
6/d’avoir un engagement écrit sur tous ces points.

Vous trouverez ci-dessous les engagements de La Maire de Poitiers ainsi que les membres du CA du CCAS. Vous jugerez par vous-même des avancées obtenues par notre syndicat CGT.

Néanmoins, nous demandons à la collectivité de rouvrir les inscriptions dans la résidence autonomie Edith Augustin comme c’est le cas dans les autres résidences de Poitiers. Nous demandons à être associés à toutes les nouvelles décisions concernant la Résidence Autonomie et nous continuons la lutte concernant le maintien du service public de la crèche familiale.

On ne lâche rien !

Pour le syndicat CGT des territoriaux de Poitiers,
Vincent Bohan

Le lien vers le documentaire consacré à cette lutte ici


Madame, Monsieur,

La phase récente de dialogue menée avec les différents acteurs au sujet de la résidence Edith Augustin a permis de recueillir des propositions, inscrites dans un rapport de consultation (en pièce jointe), et de dégager des hypothèses de travail quant à l’avenir de la résidence.

Lors d’une réunion organisée ce jour, les membres du Conseil d’Administration du CCAS ont pris connaissance de ces pistes de travail, desquelles découlent un certain nombre de scénarios prenant en compte les contraintes invariables : la présence forte d’amiante dans le bâtiment rendant les travaux en site occupé impossibles, la situation financière du CCAS et l’évolution des besoins sociaux des personnes âgées.
Les membres du Conseil d’Administration et moi-même affirmons d’ores et déjà notre engagement selon lequel les résidents actuels d’Edith Augustin pourront rester au sein de cette résidence s’ils le souhaitent.
Par ailleurs, ont également été actées les perspectives suivantes :
· Travailler à court terme à Edith Augustin sur un projet proposant une mixité de publics (aînés et autres publics à définir) : sur les prochains mois, il s’agira d’affiner les hypothèses priorisées par les administrateurs afin d’aboutir à un modèle qui réponde aux besoins des résidents, à un service de qualité, tout en adaptant cette offre de services ;
· Rouvrir les admissions dans les 3 autres résidences autonomie du CCAS avec une priorisation des résidents d’Edith Augustin qui souhaiteraient les intégrer ;
· Construire une nouvelle forme d’habitats inclusifs pour les aînés, sur le secteur de Poitiers Ouest, à loyers modérés, dans un délai estimé à 4-5 ans, grâce à la mobilisation de nos partenaires EKIDOM et la SEP.

Le CCAS de Poitiers réaffirme son attachement à la démarche Ville amie des aînés qui vise à imaginer les solutions d’avenir pour le bien vieillir à Poitiers : habitat, mobilité, loisirs, lien social, citoyenneté, accès aux soins et à la santé…
Enfin, le CCAS va poursuivre un travail de réflexion quant à son projet social et l’identification des marges de manœuvre pour répondre aux enjeux sociaux les plus prégnants. Pour cela, le CCAS aura besoin de l’aide et de la mobilisation de toutes et tous, et de tous les partenaires : Département, État…

Restant à votre disposition pour vous apporter toutes les informations nécessaires, je vous prie de bien vouloir agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma sincère considération.

Léonore Moncond’huy, Maire de Poitiers



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
 services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
 services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
 secteurs publics et privés du logement social ;
 secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20