1111
  • Article publié le 13 septembre 2023
  • /
  • 99 visites

57 I Syndicat CGT Conseil Régional Grand Est. En grève le 13 octobre pour l’augmentation des salaires et des pensions !

Les prix flambent, les fonctionnaires toujours mis sous l’éteignoir

La hausse du point d’indice

Le versement d’une prime exceptionnelle figure parmi les annonces de « revalorisation salariale » faites par le ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques avant l’été.
Ces annonces ont été largement reprises par les médias dominants, et notamment les montants annoncés de la prime, pour preuve de la grande largesse de la part du gouvernement puisqu’annoncée comme visant à « améliorer » le pouvoir d’achat des fonctionnaires et agent(e)s de la Fonction Publique.
Elle est de 1,5 %, ce qui le porte à 4,92 €. Mais le problème, c’est que le retard accumulé est considérable : si le point avait suivi l’inflation depuis 2000, sa valeur ne serait pas 4,92 € mais de 6,33 € ! C’est ce qui amène la CGT à revendiquer son passage à 6 €.
Et les 5 points uniformes accordés à tous(te)s les agent(e)s à la date tardive du 1er janvier 2024 ne sont pas de nature à répondre aux revendications salariales et aux pertes intervenues depuis tout ce temps de gel.

Augmenter les pensions, c’est maintenant !

Depuis le début de l’année 2023, des milliers de salariés actifs et retraités ont franchi le pas de l’adhésion à la CGT. Les luttes contre la réforme des retraites, mais aussi les actions au quotidien pour l’augmentation des salaires et des pensions, pour les conditions de travail, pour l’emploi, etc. font prendre conscience que pour être plus efficace, il faut s’organiser et donc se syndiquer !

Les retraités ont eux aussi toutes les raisons d’agir sur les questions qui sont au cœur de leurs préoccupations quotidiennes :

- Augmentation des pensions de base et complémentaires
- Reconquête des services publics
 Sécurité Sociale intégrale.

Alors que l’inflation se poursuit, rien n’est prévu pour une revalorisation des pensions de retraite de base. C’est pourtant de la compétence du gouvernement. L’an dernier, les puissantes mobilisations des retraité(e)s, sous l’impulsion de la CGT et dans un large rassemblement, ont obligé Macron à lâcher une augmentation de 4 % au 1er juillet. Cette année, Macron continue de plumer les retraité.es comme il le fait depuis son élection.

C’est plus de 60 milliards qu’il a pris dans la poche des retraité(e)s depuis 2017 (désindexation des pensions, CSG…). Quant aux pensions Agirc-Arrco, aucune revalorisation n’est prévue avant le mois de novembre.

Sur les 12 derniers mois, selon l’indice Insee, la moyenne de l’inflation est en augmentation de l’ordre de 5,8 à 6 %. Or les retraités n’ont eu que 0,8 % au 1er janvier 2023.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous : la CGT du Conseil régional Grand Est a créé un collectif retraités.

Le 13 octobre, mobilisons-nous contre l’austérité,
pour les salaires et l’égalité femmes- hommes !



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
 services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
 services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
 secteurs publics et privés du logement social ;
 secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20