1111
  • Article publié le 31 juillet 2023
  • /
  • 97 visites

66 | Syndicat CGT des Territoriaux de Perpignan - Amiante dans les écoles de Perpignan, le grand silence !

Alertée le 12 juin par la lecture d’un article sur l’amiante dans les écoles publié sur le site Internet de France Info, la CGT des territoriaux de Perpignan a immédiatement alerté par mail le DGST et le DRH de la collectivité.

En effet, France Info a mis en ligne une enquête menée par Vert de rage (une série documentaire sur France 5) sur la présence d’amiante dans les écoles. L’article permettait de vérifier la présence d’amiante dans les différentes écoles des collectivités concernées. Pour Perpignan, 7 écoles seraient concernées : l’école maternelle Anatole France, l’école élémentaire Anatole France, l’école maternelle Romain Rolland, l’école maternelle Pierre de Coubertin, l’école élémentaire d’Alembert 1, l’école maternelle Hyacinthe Rigaud et l’école primaire privée Jeanne d’Arc.

Les données collectées par l’équipe du documentaire Vert de rage datant d’au moins 2016, la CGT voulait savoir si des travaux avaient été réalisés par la ville. Nous savons que pour les écoles d’Alembert et Anatole France des gros travaux ont été réalisés. Mais comprenaient-ils du désamiantage ? D’autres écoles non renseignées sont-elles concernées par le problème ?

Cela fait maintenant 26 ans que l’amiante est interdite. Pour rappel, c’est une fibre cancérigène que l’on a beaucoup utilisé comme isolant et qui pourrait être responsable de 70 000 à 100 000 décès d’ici 2050, selon le Haut Conseil de la Santé publique.

A ce jour, soit plus d’un mois après notre envoi, nous n’avons reçu aucune réponse à notre inquiétude. Nous rendons donc publique notre demande de renseignements et d’explications à ce sujet. Il en va de la santé du personnel et des enfants qui travaillent au quotidien dans ces établissements.

La CGT des territoriaux de Perpignan exige une réponse à ses interrogations légitimes et demande la publication d’un échéancier de travaux pour les écoles concernées.

Télécharger le communiqué ci-dessous.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
 services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
 services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
 secteurs publics et privés du logement social ;
 secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20