1111

Actualités des luttes 2017

  • Article publié le 7 juillet 2017
  • /
  • 130 visites

Appel à la grève le 13 juillet au CNFPT de l’intersyndicale CGT-SUD-UNSA

13 juillet : grève d’alerte

Seule une réaction forte des agents peut stopper la stratégie suicidaire de la direction générale

La marche forcée et la précipitation du développement de « l’hybridation » des formations à la veille des congés d’été, a des conséquences négatives.

- Des conséquences négatives sur la qualité du service public de formation

L’hybridation n’est pas systématiquement adaptée à tous les publics. L’accès à un poste informatique et le temps dévolu à la formation à distance sur le temps de travail ne peuvent pas être appréhendés au moment de la mise en place de formations en distanciel.

L’hybridation conduit à une amputation massive des formations. C’est le droit à la formation des fonctionnaires territoriaux qui est remis en cause.

L’hybridation frappe aussi les formations d’intégration. C’est le cœur de la formation statutaire des fonctionnaires territoriaux qui est attaqué.

- Des conséquences négatives sur la santé des agents de l’établissement

La précipitation et la pression provoquent stress, colère, incompréhension et souffrance au travail des agents.

Et cela dans un contexte marqué par :

- L’empilement des procédures : gestion administrative des actions de formation, nouvelles aires de formation inter-délégations, changement de la nomenclature

- Un environnement de travail dégradé : nouveaux outils, nouveaux logiciels dont certains dysfonctionnement durablement (ex : SIGF les dysfonctionnements explosent : +120% d’assistance en 2017 selon une note de la DG elle-même …) ; problèmes locaux de management…

- Une volonté de la direction générale de museler les syndicats pour empêcher les agents de se défendre

La marche forcée à l’hybridation, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Toutes les structures, tous les services, tous les agents de l’établissement sont concernés.

Ces modifications frappent d’abord les agents en charge de la programmation et de la formation (conseillers formations, assistants formation, secrétaire formation…).

Mais ce sont tous les agents de l’établissement (logistique, finances/gestion ; informatique….) qui vont subir les conséquences de l’hybridation et de l’amputation des formations.

La stratégie de la direction générale va à l’encontre des attentes et des besoins des agents et des collectivités selon une étude du CNFPT lui-même (cf enquête de CSA Research 2016) :
- 41% des collectivités prévoient une augmentation des temps de formation de leurs agents
- 80% encourageront à l’avenir les formations en présentiel.

La stratégie de la direction générale est une stratégie de terre brûlée.

La grève du 13 juillet est une 1ère étape dans la construction d’une mobilisation générale pour la défense du service public de formation professionnelle et les conditions de travail des agents.

Les étapes suivantes sont :

- 29, 30 et 31 août : Université du numérique à Valpré
- 13 septembre : CNO
- 27 septembre : Conseil d’administration

Nos organisations appellent :

- les agents à se mettre massivement en grève le 13 juillet prochain
- les agents à se regrouper dans les structures en Assemblées générales pour échanger sur leurs difficultés et faire remonter leurs revendications.
- l’ensemble des organisations s syndicales de l’établissement à agir dans l’unité pour défendre le service public de formation professionnelle et les conditions de travail des agents.

Jeudi 13 juillet, Tous en grève pour :

- La suspension immédiate du processus d’hybridation et le maintien de la programmation actuelle
- Le maintien des effectifs. Non au chantage sur les suppressions des emplois
- Négociations d’ensemble sur les conditions de travail et la carrière des agents : nouveaux logiciels, nouveaux outils, nouveaux projets, procédures, management, droit à la mobilité interne, droit à la carrière…
- Maintien des droits et libertés syndicales actuels
- Retour au 1%

Télécharger au format PDF

Tract 13 juillet 2017
Communiqué Agents 1ère Couronne


A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20