1111

Actualités des luttes 2018

  • Article publié le 12 octobre 2018
  • /
  • 781 visites

Grève au conseil régional Franche-Comté

Pour RAPPEL, les agents du Conseil Régional sont toujours en action et en grève.
Ils ont tenu leurs rassemblements depuis 4 jours dans des lycées, que ce soit à Besançon ou sur le Jura et Bourgogne.

Pour RAPPEL encore le communiqué initial en pièce jointe
Lien vers la pétition

Et le dernier message de Catherine Salvadori hier soir,
"La lutte continue, c’est à la Présidente de revenir à la table des négociations, l’intersyndicale ne cédera pas.
Après le blocage du lycée Pergaud de Besançon, puis le lycée Duhamel de Dole, nous vous appelons à venir demain jeudi de 7h30 à 9h30 devant le lycée Hippolyte Fontaine de Dijon.
Puis au lycée de Sens de 12h à 14h, pour venir montrer votre mécontentement sur le nouveau contrat social qui est un recul sur nos acquis sociaux".
Pétition à signer sur le site du syndicat CGT du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, pour soutenir l’action de nos camarades.


Publié le 21 septembre 2018
COMMUNIQUE DE PRESSE : UN RECUL SANS PRÉCÉDENT SUR LES ACCORDS D’AVANT FUSION DU NOUVEAU CONTRAT DIT « SOCIAL »

La CGT du conseil régional bourgogne Franche-Comté, avait fait le choix dans un premier temps, de ne pas appeler à la grève dès la rentrée de septembre, mais plutôt d’écrire à la Présidente en date du 12 juillet 2018.

C’est avec étonnement que nous avons reçu une réponse à notre courrier, mais après notre dépôt de préavis de grève.
Une réponse ne nous donnant pas satisfaction, pas plus que la rencontre que nous avons eu hier avec le DGS le DGA et la DRH ou aucun élu(e) de l’exécutif n’a daigné siéger.

La CGT, maintient son préavis de grève illimité qui a débuté ce jeudi 20 septembre 2018 pour rejoindre le mouvement de grève déposé dès la rentrée de septembre par FO, FSU qui rejoint également le mouvement.

Nos revendications portent principalement sur le nouveau contrat dit « social » voté à la plénière de Montbéliard par une partie de la majorité socialiste aidée en cela par le groupe d’extrême droite « les Patriotes » de Mme Sophie Montel.

  • Heures écrêtées qui à ce jour est l’équivalent de 24 emplois temps pleins non récupérées ni payées.
  • Temps de travail pour les agents des lycées, en nous appuyant sur le code de l’éducation ART L 913-1
  • Régime Indemnitaire.

Nous demandons une renégociation globale du contrat dit « social ».

Nous appellerons tous les agents de la collectivité à un rassemblement le mardi 9 octobre à partir de 07h30 devant le lycée Pergaud de Besançon.


Publié le 13 septembre 2018
Préavis de grève du syndicat CGT du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté pour le jeudi 20 septembre 2018

Madame la Présidente,

Conformément aux dispositions prévues par la loi du 13 juillet 1983 et aux articles L2512-1 à L2512-5 du code du travail relatif aux modalités de grève dans les services publics, nous vous informons que notre organisation syndicale dépose un préavis de grève illimité qui débutera le jeudi 20 septembre 2018 à partir de 00H.

En conséquence, madame la Présidente, nous vous demandons une renégociation du contrat social que vous avez imposé dès la rentrée de septembre pour permettre une validation à la prochaine plénière sur les points suivants :

  • Temps de travail,
  • Heures écrêtées,
  • Régime indemnitaire…

Afin de permettre aux personnels et agents syndiques et non syndiques de notre collectivité relevant de notre fédération des services publics de participer ou de se joindre aux mouvements et actions décidés, notre organisation syndicale dépose un préavis de grève destiné à couvrir leurs absences partant du jeudi 20 septembre 2018 à 00H.

Veuillez agréer, Madame la Présidente, l’expression de nos salutations distinguées.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20