1111
  • Article publié le 28 novembre 2018
  • /
  • 55 visites

CGT Somme | La colère monte, plus que jamais les revendications !

On assiste aujourd’hui à une explosion de colère en France : des autoroutes et des ronds-points bloqués, des groupes de salariés, de jeunes de retraités, qui se coordonnent et se relayent dans des actions, une aspiration à se diriger vers les lieux de pouvoir.

Ce mouvement exprime une colère légitime : contre la hausse du coût de la vie et du prix des carburants ; contre la multiplication de taxes injustes qui pèsent sur les plus modestes ; contre la politique de Macron qui détruit les services publics de proximité, désertifie les campagnes et fait de la ville un luxe pour la grande majorité d’entre nous.

Depuis le début de cette année, hausse :
- du prix du gaz de 16%,
- des loyers de 1,57%
- du timbre rouge de 13%
- du kilo de carottes de 43%
- de la plaquette de beurre de 10%
- du paquet de cigarettes de 1€…

Depuis 2016, le Sans Plomb a pris 16% ; le gazole a pris 31% !

Nombre de nos syndiqués, de militants, ont participé au mouvement. D’ailleurs, les revendications de la CGT se rejoignent avec celles qui s’expriment sur les blocages : assez des fins de mois difficiles, assez de la précarité sont des thèmes constants qui recoupent les exigences de la CGT d’augmentation des salaires, d’arrêts des suppressions d’emplois, d’arrêt de la multiplication des contrats précaires...

Notre organisation comprend et soutient cette colère. Nous condamnons sa répression par le gouvernement de MACRON. Nous mettons en garde contre le danger de récupération par des forces capitalistes et réactionnaires voulant noyer les revendications ouvrières et canaliser la mobilisation à leur profit. Le danger est réel ; il est de notre devoir de militants de veiller à ce que cela n’arrive pas !

Le rôle de la CGT est précisément d’organiser les travailleurs luttant contre la dégradation de leurs conditions sociales d’existence. Partant de cette colère la CGT cherche le débat avec les syndiqués, les salariés, des assemblées générales sur les lieux de travail, dans les entreprises et les établissements. Combattre pour l’augmentation des salaires, des pensions, c’est répondre aux fins de mois difficiles. Plus que jamais définissons nos revendications !

Nous appelons à faire du 1er décembre, journée de manifestation à l’appel de la CGT, contre la précarité et en défense de l’assurance chômage, une journée d’expression de cette colère et de nos revendications : RASSEMBLEMENT à AMIENS
Samedi 1er décembre 14H
Devant la Maison de la Culture



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20