1111
  • Article publié le 26 septembre 2018
  • /
  • 134 visites

9 octobre 2018 | Tract CGT Mairie et CCAS de Béziers - Manifestation à 10h30 Bourse du Travail

“Rouméguer” ne suffit plus,
Il faut agir !!!

Les différentes tournées de services, nous démontrent la réalité du mécontentement du personnel. Vous êtes extrêmement nombreux à nous en faire part !
En cette période d’élections professionnelles, certains, bien silencieux jusqu’à présent, semblent s’en rendre compte !
À la CGT, nous n’avons pas attendu cette période pour en prendre conscience et pour essayer d’inverser la tendance !
Malheureusement, force est de constater, qu’au-delà de cette souffrance au travail exprimée quotidiennement, la peur semble guider l’action de la majorité !
Pourtant, les raisons de se révolter ne manquent pas :
- Désorganisation totale du fonctionnement des services ;
- Manque chronique de reconnaissance du travail réalisé ;
- Surcharges au travail et systématisation de la gestion dans l’urgence ;
- Manque de progression professionnelle et stagnation salariale pour le plus grand nombre (certes, par pour tous !…)
- Absence d’équité et de justice ;
- Sur-contrôle (manque de autonomie dans son travail) et manque de confiance dans les agents ;
- Absence d’équité, de proportionnalité entre le salaire perçu et la tache accompli et l’effort réalisé.

Alors oui, exprimer son mécontentement est important, mais après plusieurs années d’expression, nous constatons que ça ne suffit pas, il faut passer à autre chose !

Pour la CGT, une mobilisation solidaire est la seule condition pour faire entendre sa voix !

Une première occasion nous en est donnée avec la journée de grève et de manifestation du 9 octobre 2018 prochain.

En réalité, la politique que mène le maire, Robert Ménard, n’est ni plus ni moins qu’une expérimentation de ce que veulent mettre en place, à une plus grande échelle Emmanuel Macron et Edouard Philippe : salaire au mérite (avec son lot de clientélisme et d’enveloppes marrons), suppressions de postes (avec la désorganisation des services et les difficultés pour mener les missions de services public), la généralisation des recrutements de personnels contractuels (risque de ʺBénalisationʺ de la Fonction publique avec des agents aux ordres et au sens du service public défaillant), la réduction des instances représentatives du personnel (fusion des CT et des CHSCT et baisse des compétences des CAP) et enfin, le prochain chantier de la retraite par points qui aura pour conséquence un affaiblissement des pensions de retraites.

Lire la suite au format PDF

Documents joints

1 Tract 5 et 9 octobre pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20