1111
  • Article publié le 31 mai 2018
  • /
  • 22 visites

CSG, blocage des pensions : ça suffit (tract FDSP)

80 000 le 28 septembre, puis 200 000 le 15 mars dans plus de 160 villes, retraité.e.s ont exprimé leur colère face à l’accumulation des attaques : gel des pensions, création ou augmentation de taxes, suppression de dispositions fiscales spécifiques…

Pour les retraité.e.s relevant de la CNRACL (caisse de retraite des territoriaux et des hospitaliers) l’herbe n’est pas plus verte que pour les autres régimes. Depuis 1974, sous prétexte de solidarité inter-régimes, la CNRACL est placée dans une situation de déficit. Pour notre caisse, le ratio actifs/retraités est supérieur aux autres caisses, notamment celle du régime général.

La compensation versée par notre caisse de retraite aux régimes déficitaires (1 393 millions d’€ en 2017) induit une grande partie du déficit. La baisse des effectifs imposée par le gouvernement au fil des années, plus de 120 000 demandes de validation de services sont en attente de traitement. Dossiers qui ne peuvent être traités du fait du manque de personnel !
Le nombre grandissant de recours aux contractuels sont autant de cotisations qui échappent à la CNRACL.

Pour la CGT, les choses sont claires :
Maintien du pouvoir d’achat des retraité.e.s.
Égalité de salaire hommes/femmes qui se retrouve inévitablement dans le montant de la pension.
Une vraie prise en compte de la pénibilité du travail.
Une réforme du financement liée à l’emploi.
La retraite à 60 ans.

Autant de sujets portés par la CGT depuis plusieurs années et réaffirmés au Haut Conseil lors de la rencontre avec M. Delavoye.
Sous couvert de simplification, la volonté de mettre en place un système produisant une baisse encore plus forte des pensions futures est le projet à peine masqué du gouvernement.
Nous avons gagné l’exonération d’augmentation de la CSG pour quelques retraité.e.s en 2019 lors de notre première manifestation.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20