1111
  • Article publié le 12 avril 2018
  • /
  • 3 visites

Après 2 réunions de pseudo négociation, les NAO...

Après 2 réunions de pseudo négociation, les NAO 2018 se sont soldées par un désaccord des 2 organisations syndicales face aux propositions de la direction.

En effet comment accepter 0€ d’augmentation générale pour la 2ème année consécutive, alors que notre DG affirme haut et fort et à qui voudra bien l’entendre que l’entreprise a une santé financière que de nombreux OPH de France et de Navarre nous envient.

Non content de ne rien proposer en termes d’augmentation salariale, la direction affirme lors de la réunion du 4 avril que cela sera très certainement la même chose durant plusieurs années.

Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin, c’est pareil pour les primes de service et de fonction, si celle-ci seront au budget 2018, elles ne seront pas distribuées.

Quant à la prime d’intéressement ce sera encore moins que les années précédentes.
Nous sommes toutes et tous la seule variable d’ajustement face aux décisions politiques du gouvernement MACRON (loi de finances 2018, loi Elan).

Quel effort financier fait le DG ?

Croyez-vous que le DG va se passer de sa part variable salariale par solidarité avec nous ?

Non, non, ne vous méprenez pas, nous seuls devons faire des efforts, nous seuls devons regarder baisser notre pouvoir d’achat !

Rappelez-vous l’entreprise va bien !

Alors non pas question de cautionner cela !

Les salariés, avec les organisations syndicales ont décidés très majoritairement lors des 2 réunions d’informations du 5 avril dernier, pour montrer leurs mécontentements, d’organiser un
pique-nique revendicatif le 19 avril 2018 devant le siège de CCH de 11h45 à 13h45.
(n’oubliez pas d’amener votre pique nique)

Ce moment de convivialité nous permettra d’échanger et pourquoi pas de décider tous ensemble d’autres actions à mener.
 Pour une autre politique salariale
 Pour de meilleures conditions de travail
 Pour une réelle reconnaissance professionnelle
 Pour une réelle reconnaissance de l’ancienneté
 Pour un salaire minimum à CCH à 1800€ brut
 Pour un réel service public de l’habitat



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20