1111
  • Article publié le 25 octobre 2018
  • /
  • 125 visites

Ville de Saint-Ouen I Grève du personnel

Alors que le préavis de grève était déposé depuis 36 jours et après 10
jours de grève, l’autorité territoriale a enfin commencé les négociations le
vendredi 19 Octobre 2018 à 15h !
Lors de cette première rencontre, nous avons proposé 5 thèmes à débattre :
Le respect du personnel et de la loi
36 jours sans rencontre dans le cadre d’un préavis de grève, cela est illégal, le texte de loi dit « lors d’un préavis de grève, les organisations syndicales et les employeurs sont tenus de se rencontrer pour négocier ».
36 jours sans rencontre dans le cadre d’un préavis de grève, cela est irrespectueux pour le personnel et les organisations syndicales.
Réponse de l’autorité territoriale : Les rencontres dans le cadre du dialogue social vont reprendre, à l’avenir lors du dépôt d’un préavis de grève, la loi et le personnel seront respectés, il y aura des négociations.
La privatisation de l’entretien des écoles
Nous avons demandé d’avoir des informations, la privatisation est-elle annulée ou pas ?
Réponse de l’autorité territoriale : La décision appartient au Maire et devra être votée en conseil municipal.
La précarité qui dure pour certains de nos collègues
Nous avons demandé qu’un certain nombre de dossiers de collègues soient examinés, ils sont précaires depuis trop longtemps et avec la privatisation annoncé, ils risquent de perdre leur emploi.
Réponse de l’autorité territoriale : Une rencontre spécifique aura lieu pour examiner les dossiers très rapidement
L’arrêt de la désorganisation, les conditions de travail
Nous voulons discuter des sous effectifs vécus par nos collègues, de la réorganisation mise en place par l’administration (sans l’avis des élus dixit Mme Kousmann au micro devant l’école Bachelet).
Réponse de l’autorité territoriale : Une rencontre spécifique aura lieu pour examiner les dossiers très rapidement
Le travail des ATSEM
Nous voulons que les ATSEM exercent leur travail au plus près des enfants comme dans les autres collectivités territoriales.
Réponse de l’autorité territoriale : Une rencontre spécifique aura lieu pour examiner les dossiers très rapidement
Le personnel, présent en assemblée, a décidé de suspendre la grève à
partir d’aujourd’hui, lundi 22 Octobre à 14h.
Une assemblée aura lieu le vendredi 9 novembre, elle fera le point sur
l’avancé des négociations et décidera de la suite à donner au
mouvement.
Saint-Ouen, le 22 octobre 2018

Documents joints

1 Document pdf pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20