1111
  • Article publié le 21 août 2018
  • /
  • 2339 visites

Préavis de grève de 0 à 24h le jeudi 13 septembre 2018 à M. Gérald Darmanin, M. Olivier Dussopt, Mme Muriel Penicaud

Madame et Messieurs les Ministres,

Dans le cadre des mobilisations du printemps, les agents de la fonction publique ont, avec leur organisation syndicale, initié de nombreuses luttes pour exprimer leur opposition aux projets de réforme. Ils revendiquent notamment : une augmentation significative du point d’indice, l’abrogation du jour de carence, des créations d’emplois statutaires et la titularisation de tous les contractuels.

Le 25 mai dernier, deux agents du syndicat de la ville de Paris ont participé à une action menée et assumée collectivement.

Suite à cette action, ils font l’objet de procédures disciplinaire aux conséquences potentiellement lourdes. En effet, leur révocation est envisagée.

Dans la Fonction publique territoriale, une révocation suite à une action syndicale serait une situation inédite depuis plusieurs décennies.

Nous affirmons notre solidarité avec ces deux travailleurs en lutte.

Aussi, pour permettre aux personnels des collectivités d’engager les actions qu’ils jugeront nécessaires de prendre ce jour-là, la Fédération CGT des Services publics dépose un préavis de grève de 0 à 24 h pour l’ensemble des agents de la Fonction publique territoriale et les salariés relevant de la partie privée de notre champ fédéral (entreprises de l’eau et de l’assainissement, thanatologie, secteur privé du logement social) pour le jeudi 13 septembre 2018.

Avec les personnels qui décideront la grève, notre organisation portera notamment les revendications suivantes, tant sur le plan national que local :
• Le respect plein et entier des libertés syndicales ;
• Une loi d’amnistie concernant les condamnations pénales, les sanctions disciplinaires et l’arrêt des poursuites en cours, en relation avec les mouvements sociaux et l’activité syndicale et revendicative, survenus après le 17 mai 2002, date d’effet de la dernière loi d’amnistie ;
• Un droit d’enquête des représentants des personnels sur les entraves aux droits syndicaux et la mise en place d’indicateurs pour repérer à tout moment les discriminations ;
• L’ouverture de négociations sur les revendications portées par les organisations syndicales de la Fonction publique.

Nous vous adressons, Madame et Messieurs les Ministres, nos sincères salutations.

Pour la Fédération CGT des Services publics,
Natacha POMMET
Secrétaire fédérale



Préavis de grève adressé le 21 août 2018 à :
M. Gérald DARMANIN
Ministre de l’Action et des Comptes publics
M. Olivier DUSSOPT
Secrétaire d’État Chargé de la Fonction publique
Mme Muriel PENICAUD
Ministre du Travail

Documents joints

1 Document pdf pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.