1111
  • Article publié le 24 octobre 2019
  • /
  • 561 visites

Visite d’Emmanuel Macron : le défilé de l’intersyndicale n’ira pas à la préfecture

Le président de la République, Emmanuel Macron, arrive à La Réunion ce mercredi 23 octobre pour une visite de trois jours. Jeudi, un appel à la grève est lancé. L’intersyndicale va défiler dans les rues de Saint-Denis, mais le cortège ne s’approchera pas de la préfecture.

Impossible de s’approcher de la préfecture de Saint-Denis. Des mesures de restrictions de circulation, et de sécurité sont en vigueur pour la visite présidentielle à La Réunion, à compter de ce mercredi 23 octobre et jusqu’à vendredi.

Le parcours modifié
Conséquence : le cortège de l’intersyndicale qui défilera ce jeudi dans les rues de Saint-Denis ne pourra pas se rendre à la préfecture. Un appel à la grève générale est lancé par l’ensemble des syndicats (CFDT, CFTC, CGTR, FO, FSU, SAIPER, SOLIDAIRES, UNSA). Traditionnellement, le cortège quitte le jardin de l’État pour se rendre à la préfecture. Cette fois, le parcours a été modifié. Les manifestants quitteront bien le jardin de l’État à 9 heures, ils emprunteront ensuite la rue de Paris avant de bifurquer par la rue Pasteur pour rejoindre le front de mer au niveau de l’ancienne gare routière.

Écoutez un extrait du message audio de l’interview d’Ivan Hoareau

Pas de rencontre avec les syndicats
Les syndicats, qui ne seront pas reçus par Emmanuel Macron, vont descendre dans la rue pour protester contre sa politique. Ivan Hoareau, secrétaire général de la CGTR et représentant de l’intersyndicale, accuse le chef de l’État de "démagogie et de mépris vis-à-vis des organisations syndicales". Emmanuel Macron va rencontrer les citoyens qui siègent à l’Observatoire des prix, mais pas l’intersyndicale.

"Je n’attends rien de cette visite. J’attends que les organisations syndicales et au-delà, les citoyens Réunionnais, se mobilisent pour dire au président de la République : - votre politique est antisociale, c’est une politique d’inégalité, faite pour les riches et contre les pauvres- ", a déclaré Ivan Hoareau sur Réunion La 1ère ce matin. "Honnêtement, qu’est ce qui a changé depuis 2009 (et la mobilisation Cospar, ndlr), rien n’a bougé sur la question essentielle de la vie chère".

Emmanuel Macron arrive à La Réunion, ce mercredi 23 octobre, à 15h30.

Programme de la visite présidentielle

Mercredi 23 octobre
15h30 : Emmanuel Macron arrive à La Réunion où il mettra l’accent sur l’économie et le social.
16h30 : dépôt de gerbe au monument aux morts, place de la victoire à Saint-Denis.
17h30 : arrivée à la Nordev, il participera d’abord à un forum économique "Choose La Réunion" qui rassemblera notamment une cinquantaine de chefs d’entreprises de l’hexagone et des pays voisins. Objectif : accroître le rayonnement économique et l’insertion de La Réunion dans son environnement régional.
20h30 : dîner de clôture du sommet "Choose La Réunion", à la préfecture de Saint-Denis.

Jeudi 24 octobre
10h : Emmanuel Macron clôture la rencontre avec les représentations citoyennes.
12h : Le chef de l’Etat décorera Thérèse Baillif, des insignes de grand officier de l’Ordre national du mérite.
16h : Emmanuel Macron se rendra à Saint-Paul pour évoquer à la mission locale la lutte contre le chômage et l’insertion.

Vendredi 25 octobre
10h15 : Visite d’une exploitation agricole à Petite-Ile.
11h30 : Participation du Président à un pique-nique péi pour mettre en valeur les produits locaux.

Enfin, vendredi 25, le chef de l’État visitera une exploitation agricole dans le sud de l’île avant de participer à un pique-nique à Petite-Île organisé sur le Thème des filières de production locale.

Source France Info



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20