1111
  • Article publié le 13 décembre 2019
  • /
  • 97 visites

IDF | Le plan Macron-Philippe-Delevoye, c’est le pillage de nos retraites : retrait !

Communiqué commun

Les unions régionales Ile-de-France (URIF) CGT FO FSU Solidaires, avec l’UNEF et l’UNL, constatent que les déclarations d’Edouard Philippe ont confirmé hier que le régime unique par points n’est rien d’autre qu’une entreprise de pillage du système par répartition, qui vise à livrer nos retraites à la capitalisation et aux fonds de pension – en particulier le géant mondial, BlackRock auquel est lié Jean-Paul Delevoye.

Les URIF affirment qu’Edouard Philippe ment lorsqu’il prétend garantir que la valeur du point ne baissera pas : personne ne peut y croire dans la mesure où celle-ci dépendra chaque année des arbitrages décidés par la loi de finance.

Les URIF considèrent qu’Edouard Philippe tend un piège aux organisations syndicales en leur proposant de participer à « la gouvernance du système sous le contrôle du parlement » afin qu’elles soient coresponsables de la fixation de la valeur du point dans le cadre du « maintien à l’équilibre financier du système ». C’est inacceptable !

Droit dans ses bottes, Edouard Philippe n’a donc reculé sur rien, a confirmé l’intégralité de son plan en imposant un « âge d’équilibre » à 64 ans et en a même accéléré sa mise en oeuvre (vote à l’assemblée nationale avant les élections municipales, application du régime unique par points aux générations 2004
dès 2022).

Ces déclarations confirment que c’est en bloquant l’économie, par la grève dans tous les secteurs, que nous ferons retirer le plan Macron-Philippe-Delevoye.

L’heure n’est plus à se poser de questions. Les actions départementales engagées aujourd’hui ont été massives, elles se poursuivent par des initiatives ce week-end et dans les jours qui suivent.

Il s’agit aujourd’hui de monter d’un cran, d’élargir la mobilisation et d’étendre tout de suite la grève pour faire plier le gouvernement, par l’organisation des assemblées générales qui décident la reconduction de la grève pour le retrait du plan Macron-Philippe-Delevoye. Pas de temps à perdre, l’heure est à généraliser la grève décidée par les assemblées générales de salariés, à occuper les lieux de travail et d’étude.
L’heure est à rassembler nos forces en manifestant massivement mardi 17 écembre, départ 13H30, place de la République.

- Maintien des régimes de retraites : régime général, régimes spéciaux, régimes complémentaires, code des pensions civiles et militaires
- Retrait du plan Macron-Philippe-Delevoye
- Retour à la retraite à taux plein à 60 ans
- Taux de remplacement de 75% de la rémunération d’activité sur la base des 10 meilleures années dans le privé et des 6 derniers mois dans le public, pas de retraite inférieure au smic
- Prise en compte de la pénibilité, des périodes de formation et aménagement des fins de carrière.

Nos organisations se verront le 17 décembre pour faire le point sur la situation.

Montreuil, 12 décembre 2019



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20