1111
  • Article publié le 15 novembre 2019
  • /
  • 167 visites

Préavis de grève et Le Petit Journal | Bulletin d’information de la CGT Services publics du Haut-Rhin

RETRAITES, le système Macron par points est injuste

Ce système est destiné à faire des économies sur le dos des salariés en accélérant la baisse de leurs pensions et en reculant l’âge d’accès à une retraite pleine et entière. La mise en place de nouvelles décotes recule l’âge de la retraite à 64 ans, voire 65 ans. Le retraité partant à l’âge légal de 62 ans, même avec une carrière complète, verra sa pension amputée d’une décote de 10 %.

C’est la fin de notre système de retraite calculé en trimestres. C’est la fin des mécanismes de solidarité.

Aujourd’hui, 15 millions de retraités (sur les 16 que compte le pays) bénéficient d’au moins un dispositif de solidarité. Dans un système à points, il n’y a pas de périodes retenues mais non cotisées comme dans un système par annuité. Tous les aléas de la vie professionnelle auront un impact sur la retraite et nécessiteront d’être compensés, avec le risque que la compensation soit insuffisante. Par exemple, avant de pouvoir bénéficier de points retraite couvrant les périodes de maladie, d’invalidité, il faudra décompter une période de carence plus ou moins longue : 30 jours perdus pour un arrêt maladie. Petits boulots = petits salaires = petites retraites !

Avec les points, les pensions vont chuter de 10 à 30 % : les mauvaises années seront comptabilisées (les plus petits salaires, le temps partiel subi, les périodes de chômage ou de précarité…), en lieu et place des meilleures années actuellement.

Le régime universel par points, c’est la disparition des 42 régimes de bases et complémentaires existants, qui tiennent compte des spécificités professionnelles et réparent les inégalités ou les contraintes particulières de différents métiers.

C’est la suppression des dispositifs de départs anticipés liés à la pénibilité. La retraite redeviendra l’antichambre de la mort pour celles et ceux dont l’espérance de vie est réduite par leurs métiers.

Un système par points au service de la finance, au détriment des retraités !
Ce système met en place un mécanisme purement gestionnaire et comptable de la retraite. Les points acquis pendant la vie professionnelle ne garantiront par un niveau de pension suffisant. La valeur du point sera tributaire de la conjoncture économique et sera-t-elle décidée à Bercy ou à Bruxelles ?
Cela peut changer et donc baisser chaque année !
Les pensions ne seront plus déterminées en référence aux salaires, mais dépendront de la situation économique du pays. En cas de baisse de la croissance économique ou d’explosion de départs à la retraite, le point baissera et la pension sera plus faible.

La retraite de demain se construit dès aujourd’hui ! Il faut préserver et améliorer notre modèle social. Pour gagner de meilleures retraites, il faut augmenter les financements assis sur les cotisations sociales, part de notre salaire socialisé.
Ensemble nous devons agir et exiger :
- Des droits garantissant un départ à la retraite à 60 ans et une pension d’au moins 75 % du revenu net d’activité pour une carrière complète, sans qu’elle puisse être inférieure au SMIC.
- La reconnaissance de la pénibilité et l’égalité salariale entre les femmes et les hommes.

Pour gagner de meilleures retraites, de meilleurs salaires,
des services publics pour tous et partout !
C’est à vous d’agir le 5 décembre prochain !

Lire la suite au format PDF

Documents joints

1 Appel au 5 décembre pdf

2 Préavis de grève pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20