1111
  • Article publié le 10 décembre 2019
  • /
  • 106 visites

Territoriaux d’Ivry-sur-Seine | Lettre intersyndicale aux parents et aux usagers + Cpte rendu AG du 9 décembre

TOUS UNIS PUBLIC PRIVE DANS LA GRÈVE À PARTIR DU 5 POUR LE RETRAIT DU PROJET MACRON-DELEVOYE DE RETRAITE PAR POINTS

Madame, Monsieur,

A partir du 5 décembre 2019, un conflit social important contre le projet de réforme des retraites du gouvernement va avoir lieu dans tout le pays.

En tant que salarié-e-s du public comme du privé, retraité-e-s, sans emplois, jeunes, nous sommes tou-te-s concerné-e-s !

Ce projet de retraite par points, que l’on veut nous imposer, s’inscrit dans un projet de société construit sur le modèle libéral européen pour casser le système actuel du calcul de nos pensions.

Il s’agit avant tout de faire des économies sur le dos de l’ensemble des salarié-e-s et des retraité-e-s, d’autant plus que le pilier essentiel de cette réforme Delevoye/Macron est axé sur la règle d’or :

Il s’agit d’un blocage définitif des ressources affectées au financement des retraites à 14 % du P.I.B. (l’exigence de l’Union Européenne est de 11%).

Principales mesures
▪ Quand on sait qu’il y aura beaucoup plus de retraités dans les années à venir donc plus de monde pour partager ce même gâteau de 14%, les parts seront plus petites pour toutes et tous…d’où une diminution du niveau des pensions et une réforme qui ne ferait que des perdants.
▪ Avec les pensions calculées sur toute la carrière professionnelle en lieu et place des 25 meilleures années (pour le secteur privé) ou des 6 derniers mois (pour la fonction publique), les plus mauvaises années seront comptabilisées (les plus petits salaires de la carrière, le temps partiel subi, les périodes de chômage ou de précarité…) les points acquis par un mécanisme purement comptable ne garantiront pas un niveau de pension suffisant.
▪ La valeur du point au moment de la retraite sera tributaire de la conjoncture économique ou démographique. Les pensions ne seront plus déterminées en référence aux salaires mais dépendront de la situation économique du pays. En cas de récession économique, le point baissera et la pension sera plus faible. En Allemagne et en Suède où un tel système existe, le montant des retraites a baissé fortement et rapidement !
▪ C’est surtout la suppression des dispositifs de départs anticipés liés à la pénibilité pour de nombreux travailleurs. LETTRE AUX PARENTS ET AUX USAGER-E-S DES SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX DE LA VILLE D’IVRY-SUR-SEINE

Nous serons tou-t-e-s perdant-e-s !!! L’exécutif Macron tente de diviser les salarié-e-s en présentant cette réforme comme juste et redistributive.

Comme une très large majorité des français-e-s à être opposé-e-s à cette réforme, nous appelons les personnels à se mobiliser en faisant signer des pétitions, en manifestant, en faisant grève, ou encore en débattant dans diverses assemblées et places publiques.

Différents services locaux de proximité (écoles, crèches, action sociale, formalités administratives, etc…) risquent d’être perturbés, voire fermés pour grève.

Nous sommes conscient-e-s de la gêne occasionnée !!!... D’autant plus que c’est également dans un contexte particulièrement préoccupant où les besoins des usager-e-s augmentent que le gouvernement se désengage de plus en plus fortement de ses prérogatives. Il étrangle financièrement les collectivités locales et par voie de conséquence les moyens et services dont elles se sont dotés pour leurs populations.

Ce sont en même temps, chaque année, 230 milliards d’euros d’argent public, sous la forme d’aides et d’exonérations fiscales et sociales, qui alimentent les caisses des entreprises et les poches des actionnaires !!!

Que ce soit dans l’intérêt des salarié-e-s du privé comme de celles et ceux du public, il est important de faire front commun contre ce projet et toutes les attaques, portées par le gouvernement au service du patronat et des marchés boursiers.

Devant l’intransigeance du gouvernement l’action et la mobilisation interprofessionnelle et intergénérationnelle doivent s’amplifier et se généraliser jusqu’au retrait intégral de ce projet de loi scélérat !

Nous avons mille et une façon ensemble de faire entendre nos exigences et de nous inscrire dans le mouvement : en se solidarisant, en signant des pétitions, en diffusant des tracts, en informant, en débattant des dangers du projet de loi, et des façons de nous mobiliser, en participant aux grèves et aux manifestations, en reconduisant la grève là où c’est possible.

Que nous travaillions dans le privé ou le public, que nous soyons enseignants, cadre ou ouvrier-e, sans emplois, ou retraité-e l’issue du mouvement dépendra de l’implication de chacune et chacun d’entre nous. En joignant nos forces, cette semaine et les suivantes, nous pouvons gagner, pour cela :

NI AMENDABLE NI NEGOCIABLE RETRAIT !

SOYONS TOU-TE-S UNI-E-S SOLIDAIRES
Pour un avenir meilleur pour tou-t-e-s et tous
LA SOLUTION ?... C’EST VOUS PLUS NOUS !



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20