1111
  • Article publié le 18 octobre 2019
  • /
  • 93 visites

Syndicat CGT du SDIS Seine-Maritime | Manifestation du 15/10 : Courrier à M. Christophe CASTANER

Objet : Manifestation sapeurs pompiers du 15 Octobre 2019

Monsieur le Ministre,

Suite à la manifestation des sapeurs pompiers professionnels du 15 octobre dernier, nous tenions à vous témoigner notre indignation quant à la tournure qu’ont pris les événements en fin d’après-midi.

En effet, de 14h,(début du cortège Place de la République) à 18h, (heure d’arrivée Place de la Nation), aucun heurt n’a été à déplorer. Le cortège a progressé calmement, sans casse ni altercation. Or, en fin de manifestation, au lieu de nous laisser regagner les bus qui nous attendaient à des horaires définis, les forces de l’ordre nous ont contenus Place de la Nation, bloquant toutes les issues, sans explication ni raison apparente.

Force est de constater que, dans ces conditions, les esprits se sont échauffés. Les manifestants se sont alors fait gazer, bombarder de lacrymogènes et repousser par les canons à eau. Dans cette masse se trouvait également des civils, des promeneurs, des riverains qui n’avaient rien à voir avec la manifestation et qui ont, malgré tout, subi ces désagréments.

Comment expliquez-vous qu’au lieu de laisser repartir les manifestants dans le calme, une fois le cortège terminé, on les ait « parqués », les mettant dans une situation de tension et d’agacement propice aux échauffourées ?

De plus, nous avons été écœuré de lire un tweet de la Préfecture de Police de Paris stipulant que :
« Malgré les engagements pris et en dépit des nombreux ordres de dispersion, certains manifestant refusent de quitter les lieux et s’en prennent aux forces de l’ordre ».
Quel est l’intérêt de publier ce genre de mensonge quant au quotidien vous prônez la transparence, la vérité et le dialogue social ?

Nous ne souhaitions en aucun cas des affrontements avec les forces de l’ordre, avec lesquelles par ailleurs nous intervenons au quotidien. Nous déplorons que nos revendications passent désormais au second plan. Comment ne pas penser que cette « tactique » n’ait pas été mise en place afin de créer les tensions, ainsi médiatisées, faisant oublier les revendications principales ?

Dans de nombreux SDIS, beaucoup de nos collègues se plaignent d’un manque de considération de la part de leurs directions. Ce manque de considération s’est amplifié hier à cause de ces événements et aujourd’hui par l’intermédiaire de vos communiqués ainsi que de vos médias.

Pour finir, nous sommes dubitatifs concernant votre sincérité à nous féliciter et nous rendre hommage sur le site de Lubrizol le 26 septembre dernier, quand en parallèle vos consignes de « sécurisation » de la manifestation consistent à créer des tensions et inciter aux altercations entre ces mêmes agents et les forces de l’ordre. Les canons à eau qui nous ont fait face hier auraient certainement été plus utiles à nos côtés à Rouen le mois dernier ?

Espérant une réponse rapide de votre part,

Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de nos considérations.

Pour le syndicat CGT SDIS 76
Le secrétaire général,
Mathieu GIBASSIER

Documents joints

1 Courrier M. Castaner pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20