1111
  • Article publié le 2 mai 2019
  • /
  • 43 visites

9 mai I Appel à la grève de la CGT Seine-Saint-Denis Habitat

Pas de services publics sans fonctionnaires ! Après les ordonnances contre le code du travail, le gouvernement voudrait en finir avec le statut des fonctionnaires...

Dès le 9 mai les fonctionnaires, les agents publics, les usagers des services publics sont appelés à faire grève pour exiger le retrait du projet de loi de « transformation de la Fonction publique »
Le gouvernement voudrait faire croire que les difficultés d’accès au service public et l’insatisfaction des usagers sont dues au statut des personnels « trop protec-teur » . La réalité c’est que la situation des services publics aujourd’hui est le ré-sultat de décennies de dérèglementation, de désengagement financier de l’Etat, de suppressions de postes de fonctionnaires.
Le statut a toujours offert des garanties aux personnels ET aux usagers. Dans un établissement comme Seine-Saint-Denis habitat où il y a encore 45% de fonction-naires, les droits et garanties des personnels en CDI ont pu être tirés vers le haut parce que comparés au statut des fonctionnaires. Un affaiblissement des droits et garanties des fonctionnaires sera préjudiciable pour tous les salariés !
Ce sont les politiques d’austérité menées depuis des années qui privent les ser-vices publics des moyens et financements nécessaires. Les effets néfastes des suppressions de poste sont de plus en plus brutaux, mais le gouvernement veut continuer ! Formation des enseignants et encadre-ment des enfants ; niveau des soins dans les hôpi-taux publics ; services qui mettent en oeuvre les po-litiques publiques ; animateurs, agents des écoles qui s’occupent de vos enfants ; services de l’Etat fondé sur la neutralité et l’indépendance pour évi-ter la corruption … C’est tout cela que le gouverne-ment entend diminuer encore davantage. Pour-quoi ? Au nom de la libre concurrence et pour réali-ser des économies sur le dos de l’immense majori-té. Nous disons, ça suffit ! Retrait sans con-dition de ce nouveau projet de loi !

Le Projet de loi va à l’opposé des besoins actuels exprimés par les usagers, notam-ment dans le mouvement des gilets jaunes, depuis plusieurs mois, qui souhai-tent une fonction publique plus proche, plus efficace, donc avec plus de personnel et sur tout le territoire national. Le seul ser-vice public que le gouvernement renforce en ce moment, est celui de la répression et de l’arbitraire. En plus de ses attaques contre les fonctionnaires, le gouvernement veut aussi remettre en cause l’Education nationale avec le projet de loi Blanquer, l’Assistance publique avec le projet de loi santé, nos régimes de retraites par réparti-tion avec son projet de retraite « universelle » par points...
Non, ces réformes ne sont pas portées par la volonté d’un meilleur service public mais bien par des principes de coupes budgé-taires, la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires et l’objectif de faciliter les privatisations (pour enrichir toujours les mêmes).

Quelques aspects du projet de loi :
=> la généralisation de la précarité dans toute la fonction publique (embauche massive de contractuels, développe-ment des contrats à temps partiels et création du contrat de missions),
=> la mise en place de la rupture con-ventionnelle, des licenciements à tout moment,
=> l’individualisation dans tous les do-maines au détriment du collectif,
=> la suppression du statut pour des di-zaines de milliers de fonctionnaires,
=> la disparition du droit à la carrière et la généralisation de l’arbitraire et du favoritisme, avec des Commissions Admi-nistratives Paritaires (CAP) vidées de leurs sens,
=> le renforcement du salaire au mérite par l’entretien individuel au détriment de l’augmentation du point d’indice,
=> la remise en cause du droit à la for-mation par la privatisation
du CNFPT...

La gravité de ce projet de loi est telle que l’ensemble des organisations syndicales (la CGT, FO, la CFDT, la CFTC, l’UNSA, SUD…) demandent son retrait.
Fonctionnaires, usagers, salariés nous sommes tous concernés ! Tous en grève le 9 mai. Réunions d’information syn-dicale le 9 mai à 10 h ou à 11 h salle du Conseil. Départ vers la manif parisienne à 13h.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20