1111
  • Article publié le 5 avril 2019
  • /
  • 517 visites

Préavis de grève pour la journée du 15 avril

Objet : Préavis de grève de 0 h à 24 h pour le lundi 15 avril 2019

Madame et Messieurs les Ministres,
Dans le cadre des mobilisations du printemps 2018, les agents de la Fonction publique ont, avec leurs organisations syndicales, initié de nombreuses luttes pour exprimer leur opposition aux projets de réforme gouvernementaux. Le 25 mai, deux agents de la ville de Paris ont participé à une action menée et assumée collectivement par plusieurs organisations CGT, dont la nôtre.
Suite à cette action, nos camarades ont fait l’objet de procédures judiciaire et disciplinaire. Le 15 avril prochain, leur situation disciplinaire sera examinée par l’instance de recours compétente, leur employeur ayant décidé en première instance leur mise à la retraite d’office. Nous réaffirmons notre solidarité avec ces deux travailleurs en lutte et serons à leurs côtés à l’occasion de cette nouvelle échéance.
Aussi, pour permettre aux personnels des collectivités territoriales et des entreprises de notre champ fédéral d’engager les actions qu’elles et ils jugeront nécessaires, la Fédération CGT des Services publics dépose un préavis de grève de 0 à 24 h pour l’ensemble des agents de la Fonction publique territoriale et pour les salariés relevant de la partie privée de notre champ fédéral (entreprises de l’eau et de l’assainissement, thanatologie, secteur privé du logement social) pour le lundi 15 avril 2019.

Outre le soutien à nos deux camarades, avec les personnels qui décideront la grève, notre organisation portera notamment les revendications suivantes, tant sur le plan national que local :
✔ L’arrêt de la répression policière contre celles et ceux qui luttent,
✔le respect plein et entier des libertés syndicales et l’abandon des projets liberticides du gouvernement contre le droit de manifestation,
✔une loi d’amnistie concernant les condamnations pénales, les sanctions disciplinaires et l’arrêt des poursuites en cours, en relation avec les mouvements sociaux et l’activité syndicale et revendicative, survenus après le 17 mai 2002, date d’effet de la dernière loi d’amnistie.
✔ un droit d’enquête des représentants des personnels sur les entraves aux droits syndicaux et la mise en place d’indicateurs pour repérer à tout moment les discriminations,

Nous tenons enfin à affirmer notre soutien à l’Union départementale CGT des Bouches-du-Rhône et à ses militant.e.s, frappés par la répression gouvernementale et menacés par un député de votre majorité, ainsi qu’à nos collègues et camarades des Finances publiques de la Haute-Garonne, attaqués en justice pour faits de grève.
Ni les coups ni les menaces ne nous feront renoncer à porter la lutte syndicale au niveau nécessaire.
Nous vous adressons, Madame et Messieurs les Ministres, nos sincères salutations.

Pour la Fédération CGT des Services publics,
Baptiste TALBOT
Secrétaire général



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20