1111
  • Article publié le 16 septembre 2020
  • /
  • 45 visites

45 | Syndicat CGT des Communaux de Chalette sur Loing : 17 septembre manifestations

Les cadeaux faits aux patrons, ça suffit ! Contre les licenciements et l’injustice sociale, toutes et tous mobilisé.e.s pour le progrès social

Le patronat entend bien profiter de la pandémie du COVID 19 pour poursuivre et intensifier sa politique de désindustrialisation de la France, de privatisation des services publics et de liquidation de nos droits et de notre protection sociale.

Depuis plus de 40 ans, il s’accapare une part de plus en plus importante des richesses créées par les travailleu.ses.rs pour nourrir ses actionnaires et la finance internationale. Exonérations de cotisations patronales à outrance, crédit impôt compétitivité emploi, suppression de l’impôt sur la grande fortune, Flat Tax (baisse des impôts sur les placements financiers)autant de dispositifs complaisants du législateur qui ont permis au patronat de s’engraisser sur le dos des salarié.e.s et des masses populaires.

Le dernier cadeau en date présenté à l’université d’été des patrons par le premier sinistre CASTEX est la baisse de 10 milliards de l’impôt sur la production. Pour Macron, l’après pandémie s’inscrit donc dans la continuation de sa politique de l’offre où le seul gagnant sera le grand capital. Sous l’égide de l’Union Européenne, les populations sont contraintes de se serrer continuellement la ceinture pour soi-disant rembourser la dette, alors que les dividendes versés aux actionnaires ne cessent eux de progresser de manière exponentielle. Le deux poids deux mesures est toujours à l’oeuvre pour l’oligarchie financière, tout comme la provocation, le mépris et l’indécence langagière. Gattaz fils, patron des patrons, ne déclarait-il pas en 2014, à l’instar de ses prédécesseurs : « Les licenciements d’aujourd’hui feront les emplois de demain ». Le bilan est sans appel : l’outil industriel a été détruit, le service public est exsangue, le nombre de privés d’emploi atteint des chiffres record et effroyables (6 760 100-Chiffre DARES juillet 2020) et la population dans son ensemble s’appauvrit. Malgré l’échec patent de ces politiques capitalistes néolibérales, les annonces successives de fermetures d’entreprises et l’explosion de plans de licenciements massifs (17 000 pour AIR BUS) confirment que le monde d’après sera pire que le monde d’avant si les travailleu.ses.rs ne s’opposent pas à cette course en avant mortifère.

Pour l’Union Départementale CGT du Loiret, il n’est pas envisageable de laisser les patrons poursuivre leurs basses œuvres sous prétexte du COVID 19. Pour stopper cette surenchère qui détruit nos vies, nos droits et la planète, la CGT appelle les travailleu.ses.rs, les privé.e.s d’emploi, les retraité.e.s, les étudiants et lycéens à se mettre en grève le 17 septembre prochain, et à participer aux manifestations dans le Loiret pour revendiquer l’augmentation des salaires et des pensions, la réduction du temps de travail pour travailler mieux toutes et tous, l’abrogation des reformes de l’assurance chômage et l’abandon du projet de réforme des retraites.

Tou.te.s en manifestations
- Orléans : 10H30 parvis cathédrale
- Montargis : 10H30 place du Pâtis
- Gien : 10H00 place Jean Jaurès
- Pithiviers : 10H30 devant l’hôpital


A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20