1111
  • Article publié le 8 janvier 2020
  • /
  • 70 visites

CGT Comité des Syndicats Ville de Paris | Le 9 janvier, agissons ensemble !

Depuis le 5 décembre, la mobilisation des salariés n’a pas fléchi, les salariés du privé, les agents de la Fonction Publique, les retraités et la jeunesse s’opposent toujours et encore au projet de la reforme retraite de ce gouvernement. Les cheminots, les agents de la RATP, les enseignants, les « artistes » de l’Opéra Garnier et de l’Opéra National de Paris… TOUS ensemble, ils refusent que les générations actuelles et futures soient projetées dans une précarité à vie !

Nous toutes et tous sommes concernés :

Le gel du point d’indice et le développement massif des salariés sous contrat menacent notre régime de retraite : la CNRACL. Celle-ci est pourtant bénéficiaire aujourd’hui grâce à l’action des agents élus qui siègent à son Conseil d’administration. Cette réforme est d’autant plus injustifiée.

Les précaires et carrières incomplètes :

La réforme Macron voudrait instaurer un calcul des retraites sur toute la carrière à la place des 6 derniers mois d’activité dans le public, et des 25 dernières années dans le privé. Les périodes de chômage ne seront pas prises en compte dans le calcul des points. Les temps partiels ne permettront pas de bénéficier d’une carrière complète et donc d’un niveau de pension acceptable. Les salariés seront contraints de travailler plus longtemps.

Les femmes grandes perdantes :

De nombreuses femmes sont des travailleuses précaires et/ou à temps partiel dans la Fonction publique territoriale. Elles subissent également un déroulement de carrière moins favorable (grilles des filières dites féminines). Avec la réforme Macron, les droits familiaux seront remis en cause : les projections de majoration de pension de 5% par enfant montrent que cela pénaliserait les mères dans la plupart des cas. La pension de réversion sera fragilisée, elle ne sera plus accessible après un divorce. Aujourd’hui elle assure 50% des revenus du conjoint décédé, demain elle devra maintenir 70% des ressources du couple. Par exemple, avec une pension pour un homme de 1500 euros et de 1400 euros pour une femme : si l’homme décède, la femme perçoit actuellement 2150 euros, demain ce serait 2030 euros.

Les catégories actives :

En supprimant la catégorie active et en ne prenant en compte qu’un départ anticipé de 2 ans, le gouvernement compte laisser mourir les salariés au travail. Un égoutier a une espérance de vie de 62 ans (17 ans de moins que la moyenne nationale pour les hommes). Pile l’âge de départ prévu par le gouvernement ! L’espérance de vie en bonne santé stagne à 63,4 ans avec un âge d’équilibre à 64 ans !

À la ville de Paris : que nous soyons agents de la DFPE, DASCO, DPE, DASES… nous sommes des agents territoriaux directement visés par cette réforme… Auxiliaire de Puériculture, éboueur, adjoint technique, Cadre… voulons-nous travailler plus longtemps, percevoir une retraite moindre ? NON !!!!

Le comité des Syndicats CGT ville de Paris appelle toutes celles et ceux qui n’ont pas encore pu se mobiliser à rejoindre leurs collègues dans cette lutte historique.

Le 9 janvier, ensemble, soyons acteur de notre avenir et de celui des générations futures !

Ensemble, imposons le retrait de cette réforme MORTIFÈRE !

Le 9 janvier, En grève et dans la rue !

Manifestation 13 h 30 place de la République !



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20