1111
  • Article publié le 7 janvier 2020
  • /
  • 77 visites

Intersyndicale CGT et FO Fleury Mérogis | Ville sans service public le 9 janvier 2020

Monsieur le Maire,

À plusieurs reprises, vous le savez, la CGT et FO ont dénoncé le rapprochement de la gestion de nos collectivités territoriales de celle des entreprises privées.

La loi du 6 août 2019 dite « de transformation de la fonction publique » comme le train de réformes à grande vitesse affectant notamment nos collectivités, l’éducation, la santé et la retraite en sont autant de jalons ; ils seront indubitablement lourds de conséquences pour notre société.

En attaquant tous les piliers du service public qui fondent notre modèle social, ces réformes systémiques prétendent dénoncer une France sur-administrée et jeter avec une grande démagogie l’opprobre sur des agents qui seraient excessivement protégés par un statut rétrograde.

Les élu.e.s des collectivités territoriales seraient donc ouvertement invités à accélérer ce programme gouvernemental et - sous une contrainte financière à peine déguisée - à renoncer à leur libre administration.

Nous espérons vivement que vous assurerez toujours dans votre collectivité la promotion du service public et de ses vertus d’amortisseur social. Comme nous, certain.e.s d’entre vous se battent sans relâche contre la fermeture des hôpitaux, des classes dans les écoles, des bureaux de poste, contre les déserts médicaux ou culturels, ou remunicipalisent, après désastre, des services autrefois offerts aux appétits privés.

L’attachement des citoyens-usagers à des services publics de grande qualité est désormais connu de tou.te.s et votre responsabilité est engagée.

Pour défendre nos services publics, pour en réclamer l’expansion et non la disparition, le pays tout entier est secoué de mouvements sociaux à la hauteur de la violence infligée par l’idéologie libérale. Cette même idéologie vit pourtant aussi d’argent public, elle va d’échecs en échecs et, en tant qu’organisation syndicale, nous la combattons.

Comme la société civile, notre syndicat se veut porteur d’un progrès social répondant aux besoins fondamentaux en matière de droits humains, de protection des écosystèmes, de l’accès aux ressources naturelles, d’égalité femmes-hommes, de mobilité des personnes, de coopération et de solidarité.

A nos yeux comme à ceux des citoyen.ne.s, les élu.e.s de nos collectivités - sans se contenter de répondre aux seules consignes partisanes de leur groupe politique - ont un rôle essentiel à jouer dans cette dynamique inévitable et peuvent être un vecteur essentiel de ces conquêtes.

Nos revendications constituent à l’évidence un accélérateur de ce progrès social. Un préavis de grève a été déposé. La CGT, FO, la FSU, Solidaires, la FIDL, le MNL, l’UNL et l’UNEF veulent faire du 9 janvier 2020 une nouvelle journée forte.

Nous vous sollicitons et espérons vivement avoir votre soutien et :

- que vous soyez à nos côtés dans cette lutte comme vous l’avez toujours été avec nombre de vos élus, depuis le 5 décembre 2019
- que vous ayez l’occasion d’exprimer votre solidarité… lors d’un prochain conseil municipal par exemple
- que vous décidiez de rejoindre la position des Maires qui optent pour le choix exemplaire d’une journée « ville sans service public, ville morte » en fermant symboliquement la mairie et les services municipaux le jeudi 9 janvier 2020, afin de montrer aux Floriacumois :
- d’une part votre attachement et votre soutien à la défense de nos retraites et des services publics
- d’autre part de démontrer aux Floriacumois ce qu’est une ville sans services publics de proximité

Aussi, nos organisations restent toujours disponibles pour toute négociation sur les revendications des agents, pour tout échange sur la prise en compte des intérêts des citoyen.ne.s, tant sur le plan national que local.

Dans l’attente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, nos sincères salutations.

Le syndicat CGT et le syndicat FO Des Territoriaux de Fleury-Mérogis



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20