1111
  • Article publié le 23 janvier 2020
  • /
  • 49 visites

CGT 93 Est Ensemble | Appel aux agents

TOUS UNIS POUR LE RETRAIT DE LA CONTRE REFORME DES RETRAITES

Après la mobilisation historique des cheminots et des agents de la RATP, il est temps comme d’autres professions de prolonger la lutte jusqu’au retrait. Cette réforme porte la baisse généralisée des pensions, comme le démontre le système suédois, modèle de la réforme Macron. Nous sommes face à un projet injuste et dangereux pour la cohésion sociale, particulièrement dans notre département, qui connaît le plus faible niveau de vie en France métropolitaine et où la population subit le chômage et la précarité.

Le passage du calcul de la pension sur les 6 derniers mois pour les fonctionnaires et les 25 meilleures années pour les salariés du privé à toute la vie professionnelle entrainerait des baisses considérables de pension, jusqu’à 30 ou 40% de baisse selon les simulations.

Et il faudrait accepter ? C’est la promesse d’une retraite de misère pour les générations à venir !

Le projet de loi Macron-Philippe-BlackRock, c’est la suppression pure et simple de la CNRACL, le pillage de ses fonds de réserve, la suppression de la catégorie active, la garantie pour tous de devoir travailler plusieurs années en plus et de voir sa pension diminuer, l’incitation forte sinon le recours quasi obligatoire à des complémentaires retraites par capitalisation.

Le projet de loi c’est la baisse brutale du montant des majorations pour enfant et du niveau des pensions de réversion. On apprend de surcroît que le gouvernement entend geler le point d’indice jusqu’en 2022.

Les agents territoriaux qui œuvrent pour le service public, ont toutes les raisons d’être en colère, toutes les raisons de rejoindre massivement la grève pour exiger le retrait de ce projet néfaste, pour exiger la défense de leurs régimes de retraite, dont la CNRACL et de leur statut.

Nous revendiquons :
▪ Une amélioration et une consolidation de nos retraites, avec le maintien des régimes existants, notamment la CNRACL
▪ Une pension d’au moins 75% du revenu net d’activité sans que celle-ci ne puisse être inférieur au SMIC, soit 1800 euros brut
▪ Le maintien de la catégorie active pour tenir compte des spécificités dans les trois versants de la fonction publique et une meilleure prise en compte de toutes les formes de pénibilité
▪ Le dégel du point d’indice et le rattrapage de ce qui nous a été confisqué
▪ Des créations d’emplois statutaires dans les nombreux secteurs qui en ont besoin, et un plan de titularisation des contractuel-les.
▪ La défense des missions publiques et donc l’abandon de toutes les formes d’externalisation et de privatisation.
▪ Le renforcement du Statut Général, garantie pour le citoyen d’un service public neutre et impartial et, par voie de conséquence, l’abrogation de la loi de transformation de la Fonction publique.

Les organisations syndicales de la fonction publique CFE-CGC, CGT, FA, FO, FSU, SUD appellent à faire du jeudi 23 janvier et vendredi 24 janvier, date du conseil des ministres qui devrait examiner le projet de loi, une journée massive de grève et de manifestation interprofessionnelle.

LE JEUDI 23 JANVIER : manifestation nocturne aux flambeaux à Paris et dans plusieurs villes du territoire (plus d’infos sur paris.demosphere.net)

VENDREDI 24 JANVIER : manifestation à Paris, 11h République

Participez à la caisse de grève d’Est Ensemble :
lepotcommun.fr/pot/mkvhc3d8 ou sur cgtestensemble.blog



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20