1111
  • Article publié le 22 janvier 2020
  • /
  • 749 visites

Communiqué de la Fédération CGT des Services publics | Les agent.e.s et fonctionnaires territoriaux déposent les outils

Les agent.e.s de la Fonction publique et singulièrement les fonctionnaires territoriaux seront parmi les multiples perdants de la contre-réforme Macron des retraites. Il en serait fini du calcul de la retraite des fonctionnaires territoriaux, basé sur les 6 derniers mois d’activité et 75% du dernier traitement, il serait alors remplacé par une prise en compte de toute la carrière, dont nos traitements les plus faibles du début de carrière. Ceci entraînera une baisse brutale de nos pensions. Perdant également avec la suppression de la « catégorie active », garante de la prise en compte de la pénibilité de nombreuses catégories professionnelles, accédant ainsi à un départ anticipé.

Aujourd’hui à l’appel de l’intersyndicale, des agent.e.s publics et fonctionnaires ont symboliquement et bruyamment déposés leurs outils de travail sur les marches du ministère des comptes publics à l’occasion de la réunion du Conseil Commun de la Fonction publique chargée de donner son avis sur le projet de loi. Par leur action les agent-e-s et fonctionnaires ont réaffirmé leur opposition franche et massive.

Parmi eux/elles de nombreux fonctionnaires territoriaux singulièrement exposé.e.s aux risques professionnels et la pénibilité qui ne seront plus pris en compte avec la nouvelle loi : acteurs indispensables du service public et de l’intérêt général, les agent.e.s des services de santé, de salubrité, maçons, couvreurs, paveurs, incinérateurs, éboueurs, etc. les égoutiers particulièrement nombreux ont dénoncé leur espérance de vie de 17 ans inférieure à la moyenne, « Macron tu nous assassines ! » avec la fin de la catégorie active et de notre caisse de retraite la CNRACL.

Une caisse de retraite efficace, innovante, d’ores et déjà solidaire sans prétexte « d’universalité », elle contribue au titre de la compensation à hauteur de 7 % de ses charges (1,4 milliard d’euros en 2017). Au total et depuis la création des mécanismes de compensation, la CNRACL a contribué à hauteur de près de 80 milliards à la solidarité entre régimes. Ce « gâteau » ils ne veulent pas le redistribuer, mais le confisquer !

Décidément, avec son projet de loi régressif, le gouvernement n’en a pas fini de trouver la mobilisation et la détermination des fonctionnaires et agents territoriaux.

Nous appelons tous les collègues, avec tous les salariés, à se saisir de la grande journée de grève et de manifestation du vendredi 24 janvier, et des jours suivants jusqu’au retrait du projet Macron.

Documents joints

1 Communiqué pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20