1111
  • Article publié le 14 janvier 2020
  • /
  • 35 visites

Comité des syndicats ville de Paris | Appel de l’Assemblée Générale des personnels de la ville de Paris : La retraite à point, c’est continuer à travailler ou vivre dans la misère !

Nous, agents de la ville de Paris, Eboueurs, TSO, Agents de maitrise, Auxiliaire de Puériculture, ATEPES, ASEMS, Gardiennes d’école, Techniciens, Adjoints Technique, Ingénieurs, réunis en Assemblée Générale avons décidé, au regard de la mobilisation contre le projet de la réforme de nos retraites du gouvernement de nous adresser à nos collègues de la ville de Paris.

Nous savons bien que ce projet nous impacte directement et que demain nos pensions seront réduites à peau de chagrin ! Comme les agents de la SNCF, de la RATP, comme les « artistes de l’Opéra », comme les Avocats…, Nous luttons pour le retrait de ce projet qui vise à rallonger le temps de travail, à réduire nos pensions retraite, à supprimer la reconnaissance de la pénibilité et de la dangerosité du travail de TOUS les salariés !

Voici les raisons pour lesquelles, nous vous appelons à nous rejoindre pour gagner le retrait ! Ce projet entrainera aussi la disparition de notre caisse de retraite : CNRACL et nos droits acquis !

- Si nous perdons le calcul de nos pensions basé sur les 6 derniers mois, le calcul futur de nos pensions sera basé sur l’ensemble de la carrière et entrainera une diminution qui pourrait atteindre – 30 % sur nos pensions !
- Nous refusons TOUS de travailler plus longtemps, 62 ans c’est déjà TROP !
- Mais si nous perdons la catégorie active et la reconnaissance de la pénibilité comment, les Professionnels de la Petite Enfance, de la DASCO, de la Voirie, de l’Assainissement, de la Propreté…. Pourront continuer à travailler davantage afin de ne pas subir, eux aussi, de décote sur leur pension ?
- Si nous perdons notre caisse de retraite c’est aussi la disparition :
o Du Fonds d’Action Social de la CNRACL, fonds destiné aux retraités les plus pauvres pour les aider dans leurs dépenses de santé, chauffage….
o Des prestations liées aux handicaps (allocations temporaires d’invalidité ou pension d’invalidité)

Plus que jamais, l’heure est à l’extension et à la généralisation de cette lutte historique par la grève !

Les annonces du 11 janvier ne modifient rien ! Le gouvernement maintient son projet !
Ensemble, nous sommes plus forts, POUR EXIGER ET GAGNER LE RETRAIT !

Nous vous appelons à nous rejoindre dans la lutte !
Mercredi 15 janvier Rassemblement Fonction Publique
12h à BERCY
Jeudi 16 janvier Manifestation Interprofessionnelle
13h30 Montparnasse/Place D’Italie

Documents joints

1 Tract pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20