1111
  • Article publié le 27 février 2020
  • /
  • 68 visites

CSD-CGT de la Marne | Les femmes grandes perdantes de la réforme des retraites

Si une grande partie de la population a compris que tout le monde serait perdant avec la réforme des retraites, elle sera encore plus défavorable pour les femmes pour plusieurs raisons :

La situation est déjà très dégradée aujourd’hui :
- Les femmes sont payées 26 % de moins que les hommes, forcément on retrouve cette inégalité à la retraite.
- La prise en compte de toute la carrière au lieu des 25 dernières années et des 6 derniers mois dans le public. Ce sont les femmes qui majoritairement arrêtent ou limitent leur activité pour élever les enfants.
- Le gouvernement veut supprimer la majoration de durée d’assurance qui permet aux mères de valider 2 ans de cotisations par enfant dans le privé et 1 an dans le public.
- Il supprime également la majoration de pension de 10 % pour le père et la mère des familles de 3 enfants ou plus.
- À la place, une majoration de 5 % par enfant serait attribuée mais pour l’un des deux parents, au choix. Pour les parents de famille de 3 enfants, il y aurait une augmentation de 2 % de ces droits soit une bonification de 7 % au 3ème enfant entre les deux parents au lieu de 10 % aujourd’hui pour chacun.

La pension de réversion fragilisée
Face à notre mobilisation, le gouvernement a reculé et les droits à la réversion pourraient être ouverts à partir de 55 ans, ce qui existe dans le privé aujourd’hui.
C’est un recul pour la fonction publique et certains régimes spéciaux où la réversion est accessible sans conditions de ressources.

Le mode de calcul change :
- Aujourd’hui il assure 50 % des revenus du ou de la conjoint-e décédé-e, demain elle devra maintenir 70 % du revenu du couple. Pour beaucoup, ça revient à baisser le montant de la réversion, notamment quand il y a peu d’écarts de revenu entre les deux conjoints.

La CGT propose :
- L’instauration d’une surcotisation patronale retraite pour toutes les entreprises qui ne respectent pas l’égalité salariale.
- Le paiement de la cotisation retraite de l’employeur à temps plein pour tous les temps partiels de moins de 24 h de façon à garantir des droits (les employeurs qui abusent des temps partiels courts doivent être pénalisés).
- L’ouverture immédiate des négociations pour la revalorisation des métiers dans lesquels les femmes sont concentrées.

Avec vous et pour toutes et tous, il nous faut gagner le retrait de cette réforme des retraites.
Nous vous appelons donc de continuer la lutte, ou de la rejoindre, pour plus de justice sociale.

Documents joints

1 Tract 6-03-20 pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20