1111
  • Article publié le 4 février 2020
  • /
  • 85 visites

Syndicat CGT FTDNEEA | Combattons plus fort !

Non le mouvement social contre la réforme des retraites du gouvernement Macron ne s’essouffle pas ! Il prend d’autres formes…

Depuis le 5 décembre 2019, le Syndicat CGT FTDNEEA appelle les personnels de la DPE à faire grève et à participer à des actions de blocages.

Cet appel est plus ou moins suivi en fonction des jours de manifestations nationales, mais tous les matins ce sont 1 à 5 garages sur 6 qui sont bloqués mettant à mal la collecte des ordures ménagères. Nous avons même bloqué pendant 24h00 le Centre de traitements des déchets d’Ivry Brunesseau, bloqué pendant plusieurs jours les centres de traitement des déchets de St Ouen et Icéane. Tout cela en interprofessionnel avec des hospitaliers, des territoriaux, des enseignants, des étudiants, des cheminots, des agents de la RATP, les structures interprofessionnelles de la CGT… Sans compter les actions du vengeur masqué « OF »…

Depuis maintenant plusieurs jours, ce sont les salariés des centres de traitements des déchets qui ont cessé le travail avec l’action de la CGT Energie, la CGT FTDNEEA soutien entièrement cette action.

Nos actions concomitantes font qu’aujourd’hui la grève se voit dans les rues de Paris et de l’Ile de France, se sont à Paris des centaines de tonnes de déchets qui jonchent les trottoirs.

Nous appelons à continuer le combat et à amplifier le mouvement, partout il faut convaincre les Eboueurs, les Egoutiers, les Conducteurs, les Adjoints Techniques, les TSO, la Maîtrise… à cesser le travail et à s’emparer de notre outil de travail.
La CGT FTDNEEA appelle aussi les encadrants à ne pas se laisser influencer par la pression de la haute hiérarchie, nous sommes fonctionnaires, nous sommes citoyens du monde, l’Australie brûle, le réchauffement climatique est une catastrophe pour notre planète, pour les générations futures. Nous ne pouvons pas faire n’importe quoi ! Par exemple : accepter de vider les bacs d’ordures ménagères et de multi matériaux (Bac verts et Bacs jaunes) dans les mêmes bennes, c’est être irresponsable !

Nous ne sommes pas payer pour faire la campagne d’Hidalgo ! Si elle fait le choix de payer des millions d’euros avec l’argent des contribuables pour casser la grève, pour éviter de se prononcer sur la réforme des retraites, pour ne pas répondre à nos revendications et plus particulièrement celle de la réintégration de Christian GARNIER et Jean Jacques PICOT, alors c’est son problème, mais elle devra répondre aux contribuables, aux électeurs…

Ce ne sont pas non plus les menaces de privatisations qui nous feront plier ! Nous savons qu’avec cette grève où même sans celle-ci, la privatisation est dans la plupart des têtes des différents candidats aux municipales 2020. Nous n’oublions pas que c’est Chirac qui a privatisé le réseau de l’Assainissement et la collecte des déchets dans 10 arrondissements. Nous n’oublions pas que c’est Delanoë qui a tenté de privatiser la collecte des 9ème et 16ème arrondissements et qui a privatisé la collecte mixte des 3ème et 19ème arrondissements alors qu’elle était en passe d’être remunicipalisée par les Verts. Nous n’oublions pas qu’Hidalgo n’a jamais répondu favorablement à notre revendication de remunicipalisation de l’Assainissement et de la collecte des déchets ; au contraire, elle a sournoisement continué la privatisation…

Nous savons que tous les ingrédients sont en place pour une future privatisation ! Le plan garage gagné par la CGT prend un retard considérable, les entreprises privées notamment en matière d’ENC (lavage et aspiration) sont de plus en plus présentes sur le terrain, les embauches d’Eboueurs précaires prennent de l’ampleur (+ 150 emplois PACTE en 2020) mettant à mal notre statut.

La Maire de Paris est responsable du licenciement de deux syndicalistes CGT qui ont été les premiers à payer le prix fort pour avoir lutter contre la politique de ce gouvernement. La Maire de Paris est responsable des évacuations par les forces de police de nos blocages, la police a indiqué systématiquement qu’elle était réquisitionnée par La Maire de Paris.

La Maire de Paris, qui en octobre 2019, a soutenu « Extinction Rébellion » lors de l’occupation de la Place du Chatelet coupant ainsi en deux Paris. Dans les médias, elle déclarait soutenir « toutes les actions dès lors qu’elles sont pacifiques » et « Si nos générations, nous les adultes, qui sommes en responsabilité, nous ne posons pas des actes c’est leur avenir que nous sommes en train d’empêcher » à propos des jeunes militants.

Nos blocages sont pacifiques, avec des jeunes, des moins jeunes, des étudiants, des enseignants, des hospitaliers, des cheminots, des agents de la RATP… La Maire de Paris redore le blason du Parti Socialiste !

C’est un mouvement historique, la CGT FTDNEEA y participe activement. Mais, c’est aussi historique que la Maire de Paris ne prenne pas contact avec notre Organisation Syndicale pour négocier sur nos revendications, c’est historique que la DPE n’essaye pas de renouer le dialogue !?!? De quoi ont-ils peur ?

La CGT FTDNEEA, dans les semaines qui viennent, distribuera un tract à la population sur les marchés pour expliquer à la population le danger de certains candidats à la Mairie de Paris, dont Madame Hidalgo fait partie.

La CGT FTDNEEA ne se fera pas acheter par une quelconque petite augmentation des primes ! Notre Service Public est en danger, notre statut est en danger, nos retraites sont en danger…

Nous ferons tout pour ne rien lâcher et gagner nos revendications.

La Maire de Paris doit l’entendre, elle peut intervenir officiellement auprès du gouvernement pour que la réforme des retraites soit abandonnée, elle peut réintégrer nos deux Camarades Christian et Jean Jacques, elle doit cesser les embauches de précaires et embaucher au statut, elle peut nous donner satisfaction en portant dans son programme la remunicipalisation de toutes les missions
concédées aux entreprises privées… La CGT FTDNEEA est prête à être reçue sur l’ensemble de ses revendications.

Ne vous rendez pas complices de politiques qui mettent à mal votre statut, le Services Public en faisant des heures supplémentaires, en brisant la grève, en remplaçant les collègues grévistes sur les bennes… Ceux qui, aujourd’hui, vous font de l’oeil sauront vous « flinguer » demain. Ils n’ont pas d’état d’âme !

Pour ce faire entendre et pour gagner nos revendications, nous devons être plus
nombreux dans la grève, dans les actions. Ensemble, encore plus nombreux et
unis multiplions les initiatives revendicatives, participons en tenue (Verte et Bleue)

à la grande journée de grève et de mobilisation interprofessionnelle avec manifestation le 6 février 2020 départ 13h30 Gare de l’Est pour aller sur Nation.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20