1111
  • Article publié le 30 juin 2020
  • /
  • 129 visites

51 I Comité régional Grand Est. Scandale à la Sécu !

Scandale à la sécu ! Quand les cotisations des assurés sociaux servent à payer les baisses de chiffres d’affaires des entreprises !

C’est un décret dont personne ne parle qui en est la cause. Pas un journal, pas un média, pas une source journalistique n’en fait écho. Pourtant, lorsque l’affaire est présentée dans les Conseils des CPAM (Caisses Primaires d’Assurance Maladie), les réactions ne se font pas attendre et elles sont loin d’être dans le calme et l’acceptation. Dans les faits, il s’agit ni plus ni moins de compenser les chiffres d’affaires des professions libérales (médecins généralistes, infirmières, kinés, etc) mais aussi des entreprises telles celles du Transport Sanitaire Privé (ambulances), des taxis, des pharmacies... amoindris par la baisse de leur activité générée par la pandémie COVID-19.

En clair, tout entrepreneur ou libéral concerné qui en fait la demande, sera compensé financièrement en fonction du chiffre d’affaire habituel et des pertes constatées. Le tout évidemment à la charge de la sécu, donc des assurés, lesquels à qui on demande, dans la même période Coronavirus, de se serrer la ceinture sur les (dé)remboursements !
Pire, il s’agit là, de jouer le rôle des assureurs privés chez qui les professions libérales en particulier, ont fait le choix de ne pas souscrire de contrat lié aux pertes de chiffres d’affaires. Ces mêmes professions libérales (mais les autres aussi) qui sont tant attachées à leur liberté d’installation et d’auto-gestion que caractérise leur statut ! C’est le monde à l’envers !
La sécu qui devient le pôle emploi des employeurs et/ou l’assureur particulier des contrats non-souscrits volontairement dans le secteur privé, ce n’est pas qu’un mauvais rêve, c’est la réalité en ce moment !

A l’initiative de la CGT, des motions seront envoyées à la CNAM (Caisse Nationale d’Assurance Maladie) mais aussi au gouvernement pour dénoncer ce système des plus scandaleux ! A noter que le Conseil de la CPAM67 et celui de la CPAM52 ont voté à l’unanimité ces motions, ce qui veut dire que le collège employeurs a voté comme le collège salariés en plus du collège "personnes qualifiées". De là à dire que le patronat se déchire sur le sujet, il n’y a qu’un pas ! Affaire à suivre donc....

Jérôme MARCEL Administrateur du CRGE CGT

Documents joints

1 Scandale à la Sécu ! pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20