1111
  • Article publié le 15 avril 2020
  • /
  • 83 visites

51 | Reims Grand Reims - 3 jours de congés imposés à tous : une décision scandaleuse faisant payer la crise aux agents

COMMUNIQUE COMMUN DE LA CGT DU CCAS, DE LA CGT DU GRAND REIMS, DE LA CGT DE LA VILLE DE REIMS ET DE L’UFICT DU GRAND REIMS

LA POSE DE 3 JOURS DE CONGES IMPOSEES A TOUS LES AGENTS AVANT LE 11 MAI 2020
UNE DECISION SCANDALEUSE FAISANT PAYER LA CRISE AUX AGENTS

Le 14 avril 2020, lors d’une visio-conférence avec les organisations syndicales, l’employeur (Caisse des écoles, CCAS, Grand Reims et Ville de Reims) a annoncé sa décision unilatérale d’imposer la pose de trois jours de congés à tous les agents.

Ceux-ci sont donc sommés de poser d’ici le 11 mai 2020, 3 jours de congés.

Seule la CGT et l’UFICT – CGT se sont opposées à ce diktat antisocial qui fait peser le poids de la crise sur les 3500 agents des administrations territoriales.

Ceux-ci ne sont en rien responsables de la crise sanitaire. Et le confinement c’est tout sauf des vacances !

Il s’agit là ni plus ni moins d’un vol inacceptable de congés, qui préfigure la perte à venir de 8 jours de congés annoncée par l’employeur au titre de l’application de la loi dite de transformation de la fonction publique d’août 2019.

L’autorité territoriale opérera sur le dos des agents une économie de près de 1 million d’euros. Voilà de quoi nous sommes dépouillés. C’est également l’équivalent de 45 postes.

Or, cette décision est contraire à l’état du droit et notamment à la jurisprudence. En effet, la CAA de Versailles, a ainsi jugé, 13 mars 2014, qu’aucune« disposition législative ou réglementaire ni aucun principe général du droit n’autorisent l’administration à placer d’office un agent en congé annuel, y compris pour des motifs tirés de l’intérêt du service. »

L’autorité territoriale rémoise agit sans base juridique et dans la précipitation. Pourtant, elle sait parfaitement que le Gouvernement envisage de publier très prochainement un décret pour encadrer la pratique des congés forcés.

Face à cette décision unilatérale, prise au mépris des instances paritaires (à moins que le Comité technique extraordinaire commun au Grand Reims et à la Ville de Reims, prévu le 22 avril prochain ne serve à régulariser les questions de formalisme), la CGT du CCAS, la CGT du Grand Reims, la CGT de la Ville de Reims et l’UFICT-CGT du Grand Reims vous appellent à la RESISTANCE PASSIVE.

Nous vous invitons à refuser de poser ces trois jours congés imposés.

A l’autorité territoriale et à la direction générale de prendre leur responsabilité en posant ces congés forcés en lieu et place des agents en RESISTANCE PASSIVE.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20