1111
  • Article publié le 6 avril 2020
  • /
  • 41 visites

69 | Métropole Lyon - Courrier du groupement CGT au président concernant les agents de l’Unité Nettoiement Mécanisée (UNM)

Monsieur le Président,

La situation vécue par les agents de l’Unité Nettoiement Mécanisée (UNM) a Gerland n’est pas celle décrite dans le compte compte-rendu du 3 avril 2020 de la DRH/relations sociales.

Affirmer que les mesures barrières sont respectées à la prise et fin de poste, dans les vestiaires, que les agents ne sont pas rassemblé au réfectoire etc...est un mensonge.

Nos alertes répétées, de mon secrétaire général et de moi-même sur les dysfonctionnements, et de fait la mise en danger des agents (avec photos à l’appui) par la non mise en application des mesures de protection obligatoires ne peuvent que nous alarmer et nous mettre en colère, car nous avons autre chose à faire que de polémiquer avec vos services, et en tant que chauffeur dans cette subdivision, je suis à même de voir et vivre la réalité du terrain.

La non prise en compte de toutes les mesures est véritablement un danger pour tous les agents.

Affirmer également que la contagiosité est possible à moins dun mètre et pendant plus d’un quart d’heure est une affirmation qui peut se révéler lourde de conséquences, alors que les scientifiques sont divisés sur la question. Nous ne sommes pas en situation de jouer avec la santé des agents.

Concernant l’agent infecté, seul trois agents ont été confinés, alors que celui-ci a été en contact avec l’ensemble du personnel de cette subdivision, sans gestes barrières !

Le comportement de l’encadrement dans les subdivisions n’est pas fait pour rassurer le personnel, et leur permettre d’assurer leur mission de service public avec la mise en place des mesures de sécurité qui sont obligatoires en période critique.

L’ingénieur de cette subdivision présent seulement pour quelques heures, car il nous a informé qu’il devait rentrer chez lui parce qu’il est confiné, a proposé aux agents désireux d’avoir des informations complémentaires, la possibilité de rencontrer le médecin du travail.

Les agents auraient souhaité beneficier de test de dépistage, mais l’ingénieur leur a répondu que le médecin ne viendrait que pour des informations.

Cest donc à juste titre, que les agents n’ont pas été encouragés à se saisir du registre du CHSCT CHSCT santé et sécurité au travail.

Je suis secrétaire général adjoint à la CGT. Mon engagement est donc de veiller à ce que les agents puissent effectuer leur mission. Mon rôle est de faire le lien entre les agents et l’administration en leur nom, pour une seule raison dans cette crise sanitaire : la bonne mise en place du dispositif COVID-19 instauré à la métropole et en aucune manière perdre mon temps à polémiquer avec vos services.

Il est inconcevable que l’élu CGT CHSCT apres avoir alerté par deux fois l’administration n’est pas eu de réponses !

Il a fallut que notre secrétaire général saisisse directement la DRH, pour que la Directrice lui réponde qu’elle avait pris soin de prendre en compte les dysfonctionnements signalés par la CGT, et de fait, améliorer les conditions d’applications du dispositif de protection.

Quelle est la prise en considération de notre organisation syndicale et de nos élus CHSCT par votre administration, quand la DRH/relations sociales nous informe dans ses points journaliers que ceux-ci tiennent lieu de réponses à nos mails !

Ces points journaliers sont envoyés à l’ensemble des organisations syndicales et c’est une façon très cavalière de traiter nos courriers !!

La CGT demande que ces alertes soient prises en considération, nous ne pouvons qu’être solidaire pour faire au mieux pour les agents et la population.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20