1111
  • Article publié le 16 avril 2020
  • /
  • 92 visites

75 | Affaires scolaires - Sans les mesures et garanties nécessaires, pas d’ouverture des écoles le 11 mai !

Dans son allocution du lundi 13 avril, le président a annoncé que les écoles et les établissements scolaires pourraient rouvrir progressivement à partir du 11 mai.

Cette annonce provoque l’inquiétude, l’indignation et la colère des agents de la DASCO, la DFPE et des Caisses des écoles.

Cela est légitime et nous le partageons, car nous savons tous que les écoles et les cantines sont de véritables plateformes de diffusion du virus.

En effet, regrouper des dizaines, voire des centaines d’enfants et d’adultes dans des espaces restreints ne peut qu’accélérer les contaminations (d’autant plus que les enfants sont des « porteurs sains » et c’est cet argument qui
avait amené le gouvernement à fermer les écoles) si les mesures de protections nécessaires ne sont pas prises.

Cela mettrait en danger les agents, les enfants et leurs familles !

Alors à quelles conditions peut-on rouvrir les écoles ?

Pour la CGT Affaires scolaires cela ne peut se faire qu’en prenant les mesures exceptionnelles qu’appelle la situation :
- Tests de dépistages généralisés pour tous les agents et les enfants qui vont fréquenter les écoles.
- Livraisons de masques, de gants, de gel et de savons en quantité.
- Désinfection généralisée de toutes les écoles avant la reprise et assainissement des sanitaires.
- Limitation du nombre d’enfants à un groupe de 5 par classe et par espace.
- Recrutement d’AVS et d’animateurs pour chaque groupe, pour garantir que les enfants ne se touchent pas tout au long de la journée.
- Maintien en ASA de tous les agents fragiles, atteints de maladies chroniques ou vivants avec des proches qui en sont atteints.

Les collègues ont raison de dire : « Sans les garanties pour assurer notre sécurité et préserver notre santé ainsi que celle des enfants et des familles. On n’aura pas d’autres choix que se mettre en droit de retrait ! »

Car retourner dans les écoles sans ces premières mesures de protections c’est envoyer les agents à l’abattoir !

Ensemble, organisé avec la cgt, combattons pour la DEFENSE de NOTRE SANTÉ, de NOTRE SÉCURITÉ et de NOS DROITS !



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20