1111
  • Article publié le 1er avril 2020
  • /
  • 75 visites

75 | Comité des syndicats Ville de paris - Lettre ouverte à Mme la maire

Madame la Maire,

Dans cette période singulière qui frappe, parfois très lourdement, la population, la principale priorité est bien celle de réduire, au minimum, les risques de contamination et notre organisation syndicale CGT continue son travail de veille en matière de sécurité pour les agents assurant leur mission de service public pour le bien-être de tous.

Notre organisation a eu l’occasion, à de nombreuses reprises, de s’exprimer en ce sens et réitère encore une fois son exigence quant aux mesures de protection à destination de toutes celles et ceux qui sont en première ligne.

Chacun, à son niveau de responsabilités diverses ne peut ignorer, aujourd’hui, l’impérieuse nécessité que revêtent tous les Services Publics et leurs agents. Il est pour cela indispensable de re-municipaliser tous les services essentiels et stopper toutes les privatisations engagées. Notre organisation syndicale y veillera, également, et continuera, plus que jamais, à exiger l’abrogation de « la loi de transformation de la Fonction Publique ».

Et face à cette tragédie, nous ne pouvons que saluer l’engagement de toutes celles et ceux qui oeuvrent au quotidien.

D’autres agents sont quant à eux confinés pour de multiples raisons. Ils sont lorsque, leur état de santé le permet et ou n’ont pas d’enfants de moins de 16 ans à disposition de l’administration.

Personne n’ignore, non plus que cette période de confinement puisse être extrêmement anxiogène pour nombres d’agents. Vous ne l’ignorez pas vous même puisque le SAM a mis en place un dispositif d’assistance psychologique par téléphone depuis le 1er jour de confinement.

Chacun aura donc pris la mesure de ce que cette période de confinement peut entrainer sur l’état de santé des individus, qui ne sont en rien responsables de cette dramatique période, où dans un pays classé à la 6ème place mondiale, le matériel de protection vient à manquer et où les soignants et hôpitaux ne peuvent, décemment, ni soigner ni accueillir les malades !

Non, les agents ne sont en rien responsables ! Les responsables sont bien les politiques arguant le néolibéralisme depuis des décennies et qui, aujourd’hui, mettent en danger l’ensemble de la population face à ce défi sanitaire ! Aucun agent ne doit payer de quelque façon que ce soit !

Par ce courrier, le comité des syndicats CGT ville de Paris se fait l’écho de très nombreux agentsnous interpellant concernant les directives de leur hiérarchie concernant leurs congés. Ils sont affectés à la DEVE, DASCO, DFPE, DPE, DJS et apprennent,l’injonction, qui leur est faite afin de poser des congés ou le refus de l’annulation de leur pose de congés en amont du début de ce confinement.
Nous affirmons que le confinement n’est en rien une période qui peut être comparée à des vacances !

Ces agents auront, eux aussi, comme leurs collègues mobilisés, le nécessaire besoin de se ressourcer ; en vacances !

Nous réaffirmons, Madame la Maire, que la déréglementation des droits du travail sur fond de crise sanitaire n’est autre qu’une attaque supplémentaire contre le code du travail.

Mais, vous n’ignorez pas que les ordonnances, concernant les congés, RTT, issues de la loi « état d’urgence sanitaire » sont laissées à l’appréciation des employeurs. Il est urgent de vous positionner clairement et de ne pas pénaliser les agents au moment même où la situation est plus qu’anxiogène.
Chacune contribue, dans le cadre de ce défi sanitaire, selon son positionnement soit à répondre aux besoins de la population en assurant la continuité des missions essentielles soit en limitant la propagation de ce virus en restant confiné.

En conséquence, le comité des syndicats CGT de la ville de Paris vous demande l’arrêt des directives de certaines directions de la municipalité parisienne, et vous demande expressément que les mesures émanant des ordonnances ne soient pas appliquées à la ville de Paris.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, veuillez agréer Madame la Maire, nos salutations les meilleures.

Pour le Comité des Syndicats CGT ville de Paris



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20