1111
  • Article publié le 5 juin 2020
  • /
  • 89 visites

93 I Plaine Commune. Communiqué des représentants CGT au CHSCT

Deux CHSCT se sont tenus par visioconférence mardi 19 et vendredi 29 mai 2020 afin d’échanger sur les Plans de Reprise d’Activité (PRA) et notamment ceux des services recevant des usagers : l’insertion et de la lecture publique.
Nous regrettons des difficultés de connexion qui ont perturbé la dernière séance.
Nous attendons encore les réponses à nos questions et préconisations transmises en amont du CHSCT de la semaine dernière, mais nous avons reçu mardi 2 juin les réponses demandées le 19 mai.

L’employeur a notamment précisé :
· La nécessité d’un délai minimum de 48h pour prévenir un agent de son retour physique au service, ce délai est porté à une semaine pour les agents du cadre de vie ;
· Pour les agents considérés comme à risque de développer une forme grave du COVID-19 :

o La note de service du 18 mai 2020 précise que l’agent affecté par l’une des pathologies énumérées ici en page 5 (ou une personne vivant avec lui) doit fournir un certificat médical pour être placer en télétravail lorsque c’est possible ou en Autorisation Spéciale d’Absence pour raison de santé ;

o Pour reprendre leurs activités en présentiel, les agents considérés comme à risque devront d’abord fournir un certificat médical délivré par leur médecin traitant.

o L’employeur recommande aux agents qui ont des doutes, notamment les agents ayant été malades, de consulter leur médecin.

· Lors de sa reprise, chaque agent se verra remettre par son encadrant le Petit guide du retour à Plaine Commune

· Les encadrants sont chargés de rappeler, de faire vivre et respecter les consignes de sécurité et le respect des gestes barrières

· Dans chaque direction, un référant faisant partie de l’encadrement, est chargé de la distribution des équipements de protection individuelle.

· Plaine Commune demande de rappeler aux usagers de se présenter aux rendez-vous muni d’un masque et de porter ce dernier au sein des locaux.

· En présence d’une personne symptomatique (notamment fièvre et/ou toux, difficultés respiratoires, à parler ou à avaler, perte du gout et de l’odorat) dans les locaux, l’employeur demande d’isoler la personne et de lui expliquer de contacter son médecin traitant ;

· Dans un cas de COVID-19 confirmé par un test :

o procéder à la fermeture du local ou du bureau 24h et procéder au nettoyage, à la désinfection et à l’aération de l’espace.

o les « personnes contacts » seront placées en quarantaine (24h) le temps du résultat du test. Il s’agit des personnes qui ont un contact direct face à face à moins d’un mètre ou ayant partagé un espace confiné plus de 15 minutes avec une personne symptomatique.

Masques et lingettes désinfectantes
Les agents des services administratifs, culturels et de l’insertion sont équipés de masques lavables en tissus. Nous n’avons pas reçu d’informations sur les normes ou certifications concernant les différents types de masques en tissus distribué aux agents, malgré nos demandes réitérées. Nous demandons que les agents qui le souhaitent puissent être dotés de masques jetables.
Nous préconisons la pose d’affiches à l’entrée des établissements pour informer les usagers de l’obligation du port du masque et faire respecter cette obligation.
Nous avons indiqué notre vigilance quant à la qualité des lingettes désinfectantes mis à disposition des agents.

Télétravail
Sur notre site, vous retrouverez les recommandations que nous avons adressées à l’employeur et aux encadrants. Dans le même article, les télétravailleurs découvriront nos conseils sur les postures les moins contraignantes.
Nous avons été surpris d’apprendre que tous les agents de l’insertion en télétravail avaient accepté d’utiliser leur matériel personnel. Nous rappelons que l’employeur doit fournir aux agents du matériel adapté.
Nous préconisons que l’exigence de l’activité demandée aux agents tienne compte de l’existence ou non des conditions nécessaires au télétravail.

Repas
L’employeur autorise les agents à manger à leurs bureaux ou, à tour de rôle, dans certaines salles de pause avec rotation en veillant à l’aération.
La restauration collective a rouvert au siège et dans les communes d’Epinay, Saint-Denis, Saint-Ouen et Stains avec une nouvelle organisation et des capacités limitées. Nous manquons d’informations à ce sujet sur les autres villes du territoire.
En l’absence de réouverture de la restauration collective ou si les horaires ne correspondent pas à l’ouverture des cantines, un décret du 7 avril 2020 pourrait permettre aux agents physiquement en poste d’obtenir le remboursement de leur frais de repas (17,50€ maximum sur justificatif) pendant la période de l’état d’urgence sanitaire (du 24 mars au 10 juillet 2020). Nous avons demandé à l’employeur de porter à la connaissance des agents cette information et d’en préciser les modalités d’application à Plaine Commune.

Parking
Des places sont disponibles au parking du Siège (voir avec la DBL)
Nous avons demandé la prise en compte du nombre d’agents se déplaçant maintenant en voiture pour accroitre le nombre de places de parking disponible pour les agents travaillant hors du siège.
Réouverture progressive au public des Maisons de l’Emploi à partir du 8 juin
Nous avons obtenu que les mesures de protection soient mises en place avant tout retour du public. Il s’agit :

· des marquages au sol et des plexiglas pour certains postes (accueil, cyberbase…) ;
· des visières en complément des masques ;
· le renfort d’un agent de sécurité à Aubervilliers, Stains et La Courneuve et d’un médiateur pour les autres MDE dès la réouverture au public.

Réouverture progressive des médiathèques
Les agents seront amenés à effectuer des manipulations de documents potentiellement contaminant. Plaine Commune a refusé notre demande de placer d’abord en quarantaine (10 jours) les documents rendus avant toute autre manipulation. Nous avons demandé à ce que les agents effectuant ces misions soient équipés de surblouses.
Nous demandons aussi le maintien des conditions prévues de quarantaine (5 jours) avant le traitement des commandes.
Nous avons demandé l’application des préconisations de l’INRS pour que chaque agent dispose de 3 jours de présence pour aménager les locaux et se familiariser avec les nouvelles modalités de fonctionnement avant de recevoir le public. C’est pourquoi nous avons demandé le report des ouvertures de médiathèques au mercredi 10 juin. Nous avons obtenu un report au 5 juin et les agents non-encadrants disposeront d’un jour et demi de présence seulement avant de recevoir les usagers.
Le service de navette entre les médiathèques est remis en place contrairement aux informations données aux représentants du personnel et sans protocole sanitaire particulier. Il y a un risque spécifique à ce service qui va la rencontre de toutes les équipes des médiathèques. C’est pourquoi les membres du CHSCT avaient eu l’assurance lors des visites de sites et de l’élaboration du PRA que les documents et les collègues ne circuleraient pas d’une médiathèque à une autre.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20