1111
  • Article publié le 20 mars 2020
  • /
  • 59 visites

IDF | CGT Syndicat du personnel de la Région Ile-de-France | Courrier à Valérie Pécresse

Objet : Maintien de l’ensemble des agent.es contractuel.les dans les effectifs de la Région

Madame la Présidente,

Le monde, notre pays, traversent une crise sans précédent.

L’urgence est aujourd’hui de protéger la santé de toutes et tous et d’assurer la
satisfaction des besoins essentiels de la population. Nos collègues sont pleinement mobilisé.es en ce sens et la CGT oeuvre, à tous les niveaux, pour leur permettre de faire face à la situation.

Vous venez d’annoncer un plan d’urgence qui prévoit notamment la mise à disposition de l’État de certains lycées franciliens pour la garde des enfants des personnels de santé et pour l’accueil des personnes vulnérables.

Nous sommes soucieuses et soucieux, dans ce cadre, d’assurer la sécurité sanitaire de nos collègues qui seront mobilisé.es dans les lycées, et seront, comme les soignant.es dont nous saluons le courage et le dévouement, en première ligne de cette épidémie.

Nous vous demandons de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger leur santé et celle de leurs proches.

Vous avez par ailleurs annoncé la mise en place d’un fonds d’équipement d’urgence de 10 M€ pour les médecins et les infirmiers, un fonds d’aide d’urgence de 10 M€ pour les professionnels de la culture, ainsi que des mesures de soutien aux entreprises, notamment une contribution de notre Région à hauteur de 85 M € pour le fonds national de solidarité pour aider les entreprises.

Pour compléter ce dispositif, nous vous alertons sur la nécessité de prendre en
compte la précarité de nos collègues non titulaires qui ne sont pas armé.es pour affronter les effets de cette crise sur leur emploi.

En 2018, 1 114 collègues contractuel.les de catégorie C dans les lycées, 330 collègues contractuel.les sur emploi permanent (278 A, 28 B, 24 C) et 97 collègues contractuel.les sur emploi saisonnier ou occasionnel au siège étaient en poste. Les chiffres ont pu changer mais les ordres de grandeurs restent identiques.

La CGT vous demande solennellement, jusqu’à la fin de la crise sanitaire, de
maintenir en poste tous les collègues contractuels, et de renouveler les contrats
qui arrivent à échéance dans les mêmes conditions.

Egalement, les collègues des lycées, dont les contrats de 10 mois s’achèvent au
30 juin, lis ne doivent voir aucune interruption durant la période estivale, et être reconduit.es à la rentrée prochaine.

L’ensemble des autres collègues, des lycées comme du siège, doivent être protégé.es d’une perte d’emploi dans cette période d’épidémie et dans le contexte économique et social très difficile qui s’annonce. C’est pourquoi nous demandons la prolongation de leur contrat jusqu’à la sortie de cette crise sanitaire.

Cette mesure, doit venir compléter votre dispositif d’urgence. Elle constituerait une contribution de la Région la plus prospère à « l’union nationale » que vous appelez de vos voeux.

Dans cette attente, nous vous prions de recevoir, madame la Présidente, l’expression de nos salutations distinguées.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20