1111
  • Article publié le 20 mars 2020
  • /
  • 82 visites

93 | Relever les défis de la crise sanitaire En restant, uni et solidaire !

Communiqué de presse de l’Union départementale 93

Nous faisons face à une épreuve inédite. La pandémie de COVID-19 est une crise sanitaire majeure à l’échelle mondiale. Tout démontre que cette crise ne sera pas que sanitaire, mais aussi économique et sociale. L’urgence à présent est au respect des règles de confinement pour sauver des milliers de vies. Si nous devons faire appel à l’esprit de responsabilité de chacun, la responsabilité de l’Etat et du gouvernement est elle aussi engagée. Il est urgent de débloquer immédiatement des crédits exceptionnels pour les hôpitaux, la recherche, la protection des salariés qui sont obligés de se rendre au travail.

Nous pensons aux hospitaliers, aux agents des services publics, aux énergéticiens, aux travailleurs des transports, aux agriculteurs, logisticiens, aux salariés des commerces alimentaires qui sont eux aussi, essentiels à la vie de chacun d’entre nous. Tous ont le droit à la même protection face au virus.

Tous doivent être protégés dans l’exercice de leur travail nécessaire à la satisfaction des besoins essentiels de la population. La tenue de CHSCT et de CSSCT est une exigence que nous portons dans toutes les entreprises et administrations. Les femmes sont en première ligne dans cette crise
puisque présentes dans des métiers très sollicités dans la période (santé, commerce, enseignement, Ephad…). Cela pose la question de la revalorisation et de l’égalité salariale.

D’autre part, les salariés les plus fragiles, les plus précaires, notamment dans les TPE, PME, les intérimaires les auto entrepreneurs, les contractuels de la fonction publique…doivent pouvoir bénéficier de mesures garantissant leurs revenus. Nous revendiquons le maintien des salaires de toutes et tous à 100 %
quelque que soit la situation. Aucun licenciement ne doit pouvoir avoir lieu dans la période. Et les entreprises du CAC 40, qui croulent sous les bénéfices, doivent être mise à contribution ! De plus, les salariés doivent pouvoir rester chez eux quand l’activité de l’entreprise n’est pas essentielle à la continuité de notre vie.

La CGT réclamait la suspension du débat législatif sur la réforme des retraites et le report de la mise en application de la réforme de l’assurance chômage, et prend donc acte des décisions en ce sens. Pour autant suspension et report ne veulent pas dire retrait. Nous demeurons donc extrêmement vigilants.
Cette crise est un révélateur des dysfonctionnements de notre système. Une fois celle-ci passée, il faudra en tirer les conclusions et rompre avec les politiques d’austérité budgétaire et de privatisation qui ont fragilisé nos services publics, notamment les hôpitaux, dont Le Président Macron semble redécouvrir l’extrême utilité.

La question de la relocalisation d’élément de notre appareil productif ne pourra plus être éludée. Notamment dans le secteur médical où notre département à dernièrement perdu énormément d’emplois et de capacité de production. Des sites viabilisés existent en Seine-Saint-Denis. Notre territoire a été et doit redevenir un lieu de production pour contribuer à la satisfaction des besoins.

C’est en restant unis et solidaires, en gardant la tête froide, en faisant respecter les droits fondamentaux que nous surmonterons cette crise. Plus que jamais la solidarité ouvrière, telle qu’elle a toujours existé dans les périodes difficiles, doit être à l’ordre du jour. Les hôpitaux du 93 vont faire l’objet d’une attention toute particulière de nos équipes militantes. De même, nous appelons nos militant-e-s à être attentifs aux plus anciens et à leur apporter toute l’aide nécessaire au quotidien.

La CGT de la Seine-Saint-Denis avec ses 24 Unions Locales reste mobilisée et disponible malgré les mesures de confinements. Les travailleuses et travailleurs peuvent la contacter ( www.cgt93.fr ) (rubrique « La CGT en Seine-Saint-Denis ») au plus proche de leur lieu de travail.

La CGT de la Seine-Saint-Denis reste active pour que soient respectés les droits des travailleurs-e-s avec ses nombreux conseillers du salarié et défenseurs syndicaux. Pour une prise de contact rapide, notre Union Départementale CGT a décidé d’ouvrir une boite mail dédiée à l’information sur les
droits pendant cette épisode de crise sanitaire : vosdroits.covid19@cgt93.fr
Bobigny le, 19 mars 2020.
Union Départementale CGT
1, place de la Libération
93016 Bobigny cedex
 01 48 96 36 37
@ contact@cgt93.fr
 01 48 30 98 69
Communiqué de presse
Relever les défis de la crise sanitaire
En restant, uni et solidaire !



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20